Les secrets – Amélie Antoine

Amélie Antoine - Les secrets (2018)

Amélie Antoine – Les secrets (2018)

blognote 3

4ème de couv’…

Vous l’aimez plus que tout au monde.
Vous lui faites aveuglément confiance.
Vous ne rêvez que d’une chose: fonder une famille ensemble.

Mais rien ne se passe comme prévu.

 Jusqu’où iriez-vous pour éviter de tout perdre?

Une histoire racontée à rebours, car il n’y a qu’en démêlant
les fils du passé que l’on peut comprendre le présent.

Mon ressenti de lecture…

Les secrets nous parle de non-dits, de mensonges, de choses que l’on cache mais surtout de la maternité et un peu moins de paternité.

Entre celle qui débarque sans carton d’invitation et celle qui se fait attendre trop longtemps…

La construction du roman est atypique, à rebours, et nécessite une petite gymnastique pour situer à chaque fois les personnages.

Le lecteur est habitué à regarder vers l’avant, parfois bousculé par des flash backs mais rarement est pris à rebrousse poils comme le fait avec doigté, Amélie Antoine.
Nous avons la chute et nous allons peu à peu reculer dans le temps pour comprendre comment nous en sommes arrivés là!

Ce roman est fondamentalement subjectif et suscite la réflexion. Il renvoie chaque lectrice à sa relation avec la maternité. En premier, la relation que chacune a eu avec sa propre mère, puis, si nous sommes déjà maman. Si oui, dans quelles circonstances; si non, le désir de devenir maman est-il présent?

Je dois bien avouer que j’ai détesté Mathilde.

Avoir un enfant, c’est un engagement à vie, c’est ne plus s’appartenir complètement. Or Mathilde a une démarche égoïste.
Même si je comprends sa souffrance, le vide laissé par la perte de son bébé et le sentiment d’injustice devant les échecs répétés de la médecine à lui offrir ce que la nature lui refuse.
Conjurer la froideur de sa propre mère en se mettant au défi de devenir la mère qu’elle n’a pas eu ou pur désir d’un couple amoureux?
Ses choix ne sont pas par amour pour son mari car celui-ci, devant leur parcours du combattant et les échecs cumulés, lui a proposé des alternatives qu’elle a rejetées. Elle fait ce qu’elle fait pour elle et rien que pour elle sans en mesurer les conséquences pour l’avenir, pour elle, son couple ou son enfant. Et que dire du peu considération pour Yascha, piégé en beauté par cet égoïsme?

Parce que Amélie Antoine malmène les hommes en toute discrétion… Adrien n’est pas dupe et accepte tout… par amour, et avec une sacrée patience et abnégation!
Mais y gagnera-t-il le bonheur?
L’avenir n’est pas écrit dans ce roman…
Et le dernier passage avec Adrien est très émouvant. Et triste malgré la bonne nouvelle annoncée…
Je ne peux pas m’étendre sur Yascha sans spoiler et si son parcours est plus chaotique et controversé que celui d’Adrien, je n’ai pas pu m’empêcher d’éprouver injustice et tristesse à son encontre. Apprendra-t-il un jour la vérité?

Le personnage que j’ai le plus apprécié est Élodie qui, malgré sa jeunesse, n’a pas hésité à bouleverser sa vie, ses espoirs et ses projets pour assumer totalement ses actes sans en faire supporter les conséquences sur qui que ce soit. Et qui donne une image réelle, tendre et pragmatique de la maman, obligée de jongler avec son amour, ses responsabilités d’éducation, ses galères et ses joies et une certaine solitude également.
C’est très subjectif, je me suis sentie très proche d’Élodie et même si elle est bien moins présente que Mathilde, c’est avec elle que j’ai aimé suivre le parcours de tous…

Si fonder une famille devient une obsession au point de prendre le pas sur les sentiments et la complicité d’un couple, le jeu en vaut-il la chandelle? Dans l’idéal, un enfant est la consécration d’un amour entre deux personnes et quand le désir d’un enfant devient la quête absolue de l’un des deux, n’est-ce pas la perte irrémédiable de l’autre en cours de route?

Beaucoup de questions, autant de réponses que nous pouvons apporter selon notre expérience personnelle et notre propre sensibilité. Autant dire que ce roman bouscule, dérange et bouleverse dans les réflexions qu’il suscite!
J’ai passé un très bon moment de lecture avec Les secrets, avec toute son humanité, les forces et les faiblesses des uns et des autres qui parsèment nos existences!

Mais une question reste en suspens:
Les secrets ont démêlé les fils du passé mais quel avenir pour Mathilde, Adrien, Élodie et Yascha? Mathilde a-t-elle réellement réussi à éviter de tout perdre?

Citations…

« Il sème des graines, rien de plus. Et si elles s’envolent avant même d’avoir touché terre, il n’y est pas forcément pour grand-chose. L’essentiel, c’est de continuer à semer. Inlassablement. »

« Mais il faut croire qu’être parent, c’est être constamment tiraillé entre l’envie d’avoir du temps à soi, de souffler un peu, et le manque dévorant qui s’installe dès que son enfant est absent de la maison. »

« Elle serait prête à n’importe quel lavage de cerveau pour ne plus être cette femme monomaniaque, gangrenée par une obsession que personne ne semblait jamais véritablement comprendre ni mesurer. »

« Quand on s’estime assez viril pour coucher avec une fille, on ne détale pas à toutes jambes dès que les choses se compliquent, mon bonhomme! »

Blog Note 3

 

Retrouvez sur le blog, mon avis sur un autre roman d’Amélie Antoine: Sans elle.

The Bear Memoria

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s