Citation livresque du soir!

citanew1012

« Peut être y a-t-il des endroits auxquels on appartient, plus qu’ils vous appartiennent (…). Des endroits où l’esprit et le cœur sont en paix.
Où il n’y a ni mensonge ni faux-semblant. »

W3 T3 – Le calice jusqu’à la lie
Camhug (Jérôme Camut – Nathalie Hug)

Publicités

D’ombre et de silence – Karine Giébel

Karine Giébel - D'ombre et de silence (2017)

Karine Giébel – D’ombre et de silence (2017)

4ème de couv’…

« Écrire une nouvelle, c’est tenter, en quelques lignes, de donner vie à un personnage, de faire passer au lecteur autant d’émotions qu’en plusieurs centaines de pages.
C’est en cela que la nouvelle est un genre littéraire exigeant, difficile et passionnant. »
Karine Giebel
« Partir sans lui dire au revoir.
Parce que je me sens incapable d’affronter ses larmes ou de retenir les miennes.
L’abandonner à son sort.
Parce que je n’ai plus le choix.
(…)
Je m’appelle Aleyna, j’ai dix-sept ans.
Aleyna, ça veut dire éclat de lumière.
(…)
J’ai souvent détesté ma vie.
Je n’ai rien construit, à part un cimetière pour mes rêves.
Là au moins, on ne pourra pas me les voler. »

Lire la suite

Citation livresque du soir!

cita2211

« Mais qu’est-ce que ça veut dire, au juste? Être comme les autres… Entrer dans le moule, même s’il est trop à l’étroit pour nous. Ne dépasser ni en hauteur ni en largeur, n’avoir aucun relief, aucune aspérité que les autres pourraient saisir pour vous mettre par terre et vous rouer de coups.
Une branche lisse, blanche si possible, et qui sait plier au vent.
Être comme les autres, ou considéré comme tel. Autrement dit faire semblant d’être comme eux, pour ne pas attirer l’attention. »
Nouvelle intitulée « Aurore ».

D’ombre et de silence – Karine Giébel

Les chiens de Détroit – Jérôme Loubry

Jérôme Loubry - Les chiens de Détroit (2017

Jérôme Loubry – Les chiens de Détroit (2017)

4ème de couv’…

DÉTROIT A PERDU SES REPÈRES.
SES HABITANTS L’ABANDONNENT.
SES ENFANTS DISPARAISSENT.

2013, à Détroit. Cette ville qui a été la gloire de l’Amérique n’est plus qu’une ruine déserte, un cimetière de buildings.
Cette nuit-là, la jeune inspectrice Sarah Berkhamp mène le groupe d’intervention qui encercle une maison et donne l’assaut.
Mais aucun besoin de violence, le suspect attend, assis à l’intérieur. Il a enlevé cinq enfants. Et il est sans doute le Géant de brume, le tueur insaisissable qui a laissé derrière lui sept petits corps, il y a quinze ans.
Alors pourquoi supplie-t-il Sarah: « Aidez-moi… »?
L’histoire s’ouvre donc avec l’arrestation du coupable.
Et pourtant, elle ne fait que commencer.
À Détroit, personne n’est innocent… Lire la suite

Il est toujours minuit quelque part – Cedric Lalaury

Cedric Lalaury - Il est toujours minuit quelque part (2016)

Cedric Lalaury – Il est toujours minuit quelque part (2016)

4ème de couv’…

Bill Herrington est un homme heureux. La cinquantaine approchant, il a une femme qu’il adore, deux filles aimantes, et un poste de professeur de littérature dans une prestigieuse école préparatoire. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… jusqu’au jour où il trouve dans son casier l’exemplaire d’un roman à sensation publié par un mystérieux inconnu: Richard Philip Kirkpatrick. Pas de quoi chambouler le professeur Herrington.
À un détail près: ce roman raconte une histoire vraie.
L’histoire d’un crime dont Bill est persuadé que personne n’en avait eu connaissance. C’est du moins ce qu’il a toujours cru.

Ce livre étrange va bientôt envahir l’existence de Bill et tout contaminer autour de lui à la façon d’un virus. Sa vie paisible et confortable, ainsi que son équilibre psychologique, vont vite menacer de voler en éclats sous l’effet dévastateur de ce roman vengeur qui a réveillé tous les fantômes du passé. Lire la suite