Citation livresque du soir…

18813870_1995849013976394_8542800134118052909_n

« Au Congo, il n’y a ni armes sophistiquées ni tactiques élaborées comme les frappes de précision. Ni principes, ni idéologie, ni patriotisme. Tout ce qu’on y trouve, c’est une guerre brute, sans le moindre décorum. La lutte pour les ressources souterraines, la haine interethnique, des tueries à l’arme blanche ou armes à feu de petit calibre. (…)
Une fois dans la région, si vous n’avez pas envie de voir l’enfer, ne vous approchez jamais des hommes. »

Génocide(s) – Kazuaki Takano

Publicités

Citation livresque du soir…

21430160_1467878299971671_8398166475103997082_n

« C’est la promesse de l’aube, qui porte en elle cet espoir fou que rien n’est joué et qu’il ne tient qu’à nous de décider de tout changer. »

Promets-moi d’être heureux – Célestin Robaglia

Citation livresque du soir…

15965141_1829212370649717_7314295703620877142_n

« Le charme est dangereux parce qu’il arrête le regard. C’est comme une pierre précieuse. Il étincelle et éblouit, et nous empêche de voir ce qu’il y a vraiment là. Le mot lui-même est associé à l’enchantement et à la magie. Il signifie illusion. Il implique lustre, éclat, clinquant destiné à détourner l’attention. »

Clara Vine T4 – Foi et beauté – Jane Thynne

Citation livresque du soir…

13511959_1744880622416226_2631266109485817989_n

« Les enfants-loups – c’est le nom que se donnent les filles et les garçons venus de l’Est, les orphelins qui ont perdu leurs parents durant les combats ou au cours de leur fuite de la zone soviétique, de Prusse orientale ou de Silésie. Un père fusillé, une mère violée jusqu’à ce que mort s’ensuive, la ferme incendiée. Des convois de réfugiés sous la neige, sur des chemins glacés. Des enfants qui survivent dans les forêts et les marais comme des sauvages venus du fond des âges, qui mendient, chapardent, mangent ce qui leur tombe sous la main. Certains ne connaissent même pas leur nom, vivent dans des granges incendiées et des maisons en ruines. »

Frank Stave T2 – L’orphelin des docks – Cay Rademacher

Citation livresque du soir…

STEAMPUNK STYLE cat

« Or les probabilités, c’est très, très compliqué à ingurgiter et franchement, quand on se retrouve piégé dans la trombe de la chasse d’eau du destin, on en a plus grand-chose à faire, seul le résultat s’impose. Sanglant et chaleureux comme une bonne vieille dysenterie tropicale. La souffrance et l’écœurement viennent ensuite, quand on ose regarder et renifler un peu derrière soi. Enfin, le désespoir et là, on est prêt à croire n’importe quoi n’importe qui, ou bien à plus rien croire du tout. »

Yellowstone – Ludovic Albar

Citation livresque du soir…

Fascination

« Osiris est un dieu héroïque, le Seigneur de la Lumière.
Seth, son frère, est une créature dépravée.
Ils s’affrontent sans relâche, se battant à mort.
Dans mon enfance, mon grand-père m’a parlé d’eux, disant qu’en chacun de nous Osiris et Seth continuent leur lutte. Nous tous sommes capables de beaucoup de compassion et d’amour, comme de haine et d’atrocités.
Et pour notre malheur, nous trouvons du plaisir dans un cas comme dans l’autre. »

Troie T1 – Le seigneur de l’arc d’argent – David Gemmel

Citation livresque du soir…

36821994_2224795747536556_1215963047462436864_n

« Pour quelqu’un dont le travail reposait sur la communication, il était paradoxal qu’il n’ait jamais communiqué avec elle. Les agents apprenaient à résumer ce qu’ils avaient à dire dans des codes, mais quel code contenait le silence? »

Clara Vine T4 – Foi et beauté – Jane Thynne