Résistants – Thierry Crouzet

Thierry Crouzet - Résistants (2017)

Thierry Crouzet – Résistants (2017)

4ème de couv’…

Les passagers d’un yacht sont soudain terrassés par une superbactérie, résistante aux antibiotiques.

Sauf Katelyn, une étudiante.
Pourquoi est-elle la seule survivante?

Recrutée par l’Anti-bioterrorism Center, elle est chargée de retrouver l’infecteur, quitte à entrer dans son intimité.

Mais l’homme qu’elle pourchasse éveille en elle des sentiments contradictoires.

Il ne tue peut-être pas aveuglément…

Mon ressenti de lecture…

Tout d’abord, je remercie Lilas Seewald et les éditions Bragelonne pour l’envoi de ce roman!

Sans être extrême en rien, je suis la première à me dire maniaque! Je me lave très souvent les mains, plus que la moyenne, au point que les claviers tactiles et moi, on n’est pas copains du tout! Je fais très attention à l’entretien de ma maison, à la nourriture que je mets dans les assiettes. Je fuis les produits transformés autant que faire se peut, je suis soucieuse des étiquetages et de la provenance de chaque chose, je suis adepte des remèdes naturels, de la phytothérapie, des trucs de grand-mère et je n’ai pas d’abonnement chez les docteurs. Un peu d’infos par ci, le souci de l’environnement et de la cause animale, beaucoup de bon sens et de logique par là.
Mais bon, quand on a élevé des enfants, quand on a quatre chats, je crois que l’hygiène est une priorité.
Et à cette liste, une fois la parenthèse perso-vie privée refermée, vous pouvez d’ores et déjà rajouter « quand vous avez lu Résistants de Thierry Crouzet »!

Ce roman basé sur des faits scientifiques avérés devrait être d’utilité publique! Comme Résilience de Thierry Monget, axé sur le nucléaire et l’environnement, ce roman est fictionnel pour une part, pour alléger les propos de fond, mais grandement pédagogique et documenté pour une majorité.
Il est à lui seul une campagne de prévention pour notre style de vie, pas seulement une mise en garde sur l’usage abusif des antibiotiques mais une synthèse des sonnettes d’alarme déjà tirées par différents acteurs de notre vie quotidienne, que ce soit les médecins eux-mêmes, les écologistes et j’en passe sur des sujets tout aussi divers que notre santé, notre alimentation ou la pollution de notre environnement.
Et cela nous concerne tous! Dans nos villes, nos campagnes, du fin fond de la Russie jusqu’à l’ouest des States, aucune frontière, aucune ethnie visée: nous sommes TOUS concernés, habitants de cette planète qui se meurt essentiellement de la main de l’homme!

Nous sommes dans l’illustration parfaite de la théorie du chaos et de l’effet papillon.
Les interactions sont planétaires, un infime changement dans un coin du monde peut déclencher des bouleversements immenses, avec des conséquences désastreuses. Alors que penser quand le changement est commun à des millions de personnes, imaginez l’enchaînement dramatique amorcé par la main humaine!
La science des hommes, à la base, devait guérir, éradiquer et apporter du progrès. Mais quelle naïveté de croire que la nature se laisse dompter aussi aisément! Elle se rebelle! Avec ses armes, les bactéries. Ce sont de super soldats les bactéries, elles ont su traverser tous les bouleversements de notre Histoire, elles sont là depuis le début, près de 4 milliards d’années d’existence! Alors qui sommes-nous, avec notre extrême jeunesse, pour oser jouer avec elles?

Ce roman, s’il relève l’arrogance humaine, dénonce surtout les lobbies.
Notamment le lobby pharmaceutique, mais aussi et surtout, toute l’économie gravitant autour de lui.
Nous sommes un monde de profit, de productivité, de chiffres et à trop ignorer le bon sens et la nature, à jouer les apprentis sorciers, nous en payons et en paierons de plus en plus le prix.

Mais ce roman, avec un panel de catastrophes passées, présentes et à venir à nourrir nos peurs et notre paranoïa, ne se veut pas totalement alarmiste. Il se conclut d’ailleurs avec une note d’espoir avec un discours sur des mesures à prendre avant que l’engrenage ne devienne fou. Mais cet appel sera-t-il entendu?

Le côté fictionnel, avec la chasse aux terroristes sur fond de vengeance et d’amour, allège toutes ces informations graves et nous transporte dans le drame individuel et humain. Car oui, il y a de grandes décisions globales, de grandes catastrophes sanitaires qui sont de l’ordre des statistiques et des chiffres mais l’individu est toujours au centre, avec ses douleurs et ses blessures, ses amours et ses haines.
Les personnages sont attachants!
La relation passionnelle entre Yash et Katelyn apporte une touché pimentée de sensualité.
Le côté fifille de Katelyn avec son souci de maquillage et de vernis utilisé pour son nail art prête à sourire. Mais hey, les filles, souciez-vous quand même de la composition de vos produits de beauté, hein?
Et au fil de l’intrigue, le lecteur a beaucoup de mal à ne pas trouver Yash, Narguis et Raj sympathiques et légitimes dans leur vengeance.

Résistants, un roman pour prendre conscience, ou être confortés dans ses convictions que tout va de travers dans notre quotidien, mais surtout un roman pour agir, car tout peut encore changer!

Citations…

« J’ai toujours détesté l’incertitude (…) J’aime planifier ma vie et je suis condamnée à attendre qu’un événement extérieur décide pour moi. Je pensais que tout problème avait une solution et je suis incapable de trouver une issue à ma situation. Cet état de panique m’anéantit. »

« Comme tu es naïve ! Tu crois encore que les lanceurs d’alerte peuvent changer le monde. Ils finissent en prison plus vite que ceux qu’ils accusent. »

« De l’autre côté de la vitre du train à grande vitesse, j’aperçois des silhouettes, des humains indistincts avec leur lot de problèmes qui, pour moi, ne sont que des statistiques. On m’a appris à penser comme ça à l’ABC : en mortalité théorique, en vitesse de propagation, en taux de contamination. Les individus n’ont plus aucune importance pour les fonctionnaires chargés de la santé publique, du moins ceux pour qui je travaille (…) »

« Pour les politiciens, la meilleure vérité est celle que le peuple ignore. »

« Les bactéries sont les championnes de l’évolution. Quand nous les agressons, elles ripostent. »

Note: 5/5

Blog Note 5

Publicités

43 réflexions au sujet de « Résistants – Thierry Crouzet »

  1. Encore un livre qui va me foutre les chocottes, c’est ça ?? 😀 Bon, je suis moins maniaque que toi, mais je me lave toujours les mains après avoir été à la toilette !! Et quand j’emballe ma viande pour le congélo, entre chaque paquet. Mais je suis moins maniaque pour le reste, et je m’en veux parfois de céder à la tentation d’acheter un chouette t-shirt pas cher alors qu’il est noté « made in Bengladesh »… oui, shame on me !

    • Bin non, pas de honte sur toi! 😮 Il est difficile d’être irréprochable! D’ailleurs qui le demande? 😉 Perso parfois c’est ma bourse qui fait loi et pas ma raison! Mais oui, je crois que ce bouquin peut te faire peur si tu tombes des nues? 😀 Sinon, il te conforte sur ce que tu sais déjà! 3:)

      • Je suis loin d’être irréprochable, d’ailleurs, je ne le serai jamais, mais je suis perfectible, mais je craque toujours devant leur putain de chouettes t-shirt à 3€ !

        Je ne suis pas tombée de la dernière pluie, mais je suis loin de tout savoir, ou parfois, je me dis qu’il vaut mieux ne pas savoir… on vit mieux ! (moins angoissée).

        Allez, j’aime me faire peur avec la réalité et mourir moins bête 😉

      • Des fois je me dis aussi que je serais plus heureuse dans l’ignorance… mais je suis une indécrottable curieuse et comme j’ai horreur qu’on me prenne pour une conne ou de jouer le jeu des « vilains »… bin voilà, j’apprends des choses qui m’horrifient et j’essaye de m’améliorer, même en étant moins heureuse! 😉

      • Un jour, on arrivera ! Mais on a encore tellement à apprendre… et le pire, c’est que si tu vas vers des marques moins commerciales, plus éthiques, parfois, tu paies le prix fort ! De toute façon, on ne nous dit pas tout… 😆 Et on est encore loin de tout savoir !

      • Et les gens passent l’éponge sur certains scandales, comme cette blonde qui veut torpiller le système européen alors qu’elle en profite et qu’elle a magouillé aussi dans des emplois fictifs de ses attachés qui se trouvaient à paris et à bxl quasi en même temps, ou alors, ils faisaient le trajet en un temps record ! 😀

      • Ce sont des hypocrites arrivistes et on alimente leur système en votant pour le « moins pire »? 😮 Tant que le vote blanc ou l’abstention ne seront pas pris en compte, tous ces merdeux auront la belle vie! -_-

      • Dommage de devoir en arriver à voter pour le moins pire des deux, surtout que parfois, la frontière est mince…

        On ne les prendra jamais en compte, ce sont eux qui font les lois !

      • C’est ce que je me tue à dire et répéter! Ils ont tellement verrouillé le système politique avec leurs lois que le changement ne passera pas par les urnes! Perso, on peut me hurler dessus pendant 107 ans, je ne vote pas pour le moins pire (ma conscience me l’interdit!), je ne vote pas car je refuse d’alimenter un système corrompu et qui n’a plus rien de démocratique!

      • Le pire, c’est que ceux qui veulent que le FN passe iront aux urnes, eux ! Ils niqueront les gens honnêtes qui refusent de voter pour le moins pire des deux.

        Le système devrait changer, mais vu que ce sont eux qui font les lois, ils ne vont pas le changer dans notre sens à nous… on peut s’estimer heureux (qu’ils diront), que ça ait changé et que ce ne soit plus comme avant…

        De toute façon, on se fera baiser, faudra juste voir qui nous baissera le froc.

        Malgré tout, la démocratie reste ce qu’il y a de moins pire, comme disait Churchill (si je ne dis pas de conneries).

      • Ré-vo-lu-tion. Tant que les peuples (je ne parle pas seulement de la France) ne se soulèveront pas en masse, rien ne changera! Nous serons toujours les dindons de la farce!

      • Je ne sais pas… le peuple s’est soulevé chez vous en 1789, et vois ce que ça a donné comme résultat : des tas de gens passés à la guillotine, pour rien, Napoléon qui gouverne la France ensuite, comme un tyran, comme un fou, comme un roi (on dirait du Lara Fabian), puis retour d’un Louis, le 18… puisqu’on a sauté le 17… des périodes d’instabilités propices à toutes les horreurs… et des gens qui se sont révoltés contre les rois et les privilèges de certains et qui se sont sans aucun doute vautré dedans ensuite, parce que l’Homme aime ça, il jalouse l’autre… enfin, ceci est mon avis. La violence ne résout pas toujours les choses et le chaos n’entraine pas toujours l’ordre.

      • Je suis tout à fait d’accord avec toi! Quand je vois que notre révolution française est citée en exemple partout dans le monde, je me dis souvent qu’ils ne connaissent pas toutes les conséquences horribles et ne retiennent que la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. La violence n’est pas la solution idéale mais on peut peut-être envisager une révolution plus « pacifiste » car sinon c’est le terreau pour tout petit tyran. Tu parles de Napoléon. Il a certes mauvaise réputation mais il a pourtant été à la source d’avancées majeures dans notre pays. Notre Code Civil a toujours cours et il nous vient de lui. Comme la Légion d’honneur, malheureusement distribuée à n’importe qui de nos jours… J’admire Napoléon, j’ai dévoré nombre de bio et de récits. Que ce soit Napoléon, la Révolution Française ou pléthore d’événements historiques, le bilan n’est jamais d’une pureté absolue. Ce que je vois aujourd’hui c’est que le système politique est une nasse de requins et le peuple en est le festin. Cela ne peut plus durer! 😮 Mais je n’ai pas de solution miracle… Je ne vois objectivement qu’une lente agonie ou une guerre civile ou révolution. Les intellectuels se heurteront au système cloisonné et on sait bien que le peuple ne comprend que la voix de la violence…

      • Le code civil, ok, l’abolition de l’esclavage, ok, et la légion d’honneur qui n’allait pas aux coiffeuses à l’époque. Mais putain, pour le reste, pour moi, c’est un serial killer qui a entrainé le pays dans des guerres, qui a des milliers et des milliers de morts sur la conscience. Sorry, je le déteste, mais ma soeur l’adore, elle. :/

        Certes, les bilans lors des changements radicaux ne sont pas tout blancs ou tout noir, mais je pense qu’au final, on a perdu beaucoup pour pas en gagner plus. Ceci est mon avis, bien entendu, j’ai peut-être tort et je ne sais pas tout. J’avais entendu le nombre de guillotinés, le chiffre était énorme, dingue, fou… et pas toujours des gens qui méritaient la mort…

        L’Homme ne comprend que la violence… hélas.

      • « L’Homme ne comprend que la violence… hélas. » J’ai envie de dire que l’homme de la rue ne comprend que la violence. Je pense que ce n’est pas pour rien que ce sont les intellectuels que l’on élimine en premier quand un régime est en danger. L’homme de la rue est plus facilement « manipulable ».
        Pour Napoléon, ne sois pas désolée! 😮
        Certains de ses côtés me font tout autant horreur que ceux d’Hitler, Staline… etc… Toute vie est précieuse donc je ne vais ériger une statue à ceux qui ont du sang sur les mains! Les grands royaumes ne se sont créés que par le sang donc c’est intéressant à analyser! Je ne sais pas si nous avons davantage perdu que gagné lors des grands changements de l’histoire. Mais ce que je constate, c’est qu’avec notre « supposée » intelligence, on pédale pas mal dans la semoule, un pas en avant pour deux en arrière, de belles inventions qui, au final, ne serviront que le mal. De grandes avancées sociales et humaines sont toujours autant fragiles et détruites en un clin d’oeil! J’aime créer et construire, avancer… et quand je regarde le monde, il me fait l’effet d’un enfant qui construit un château de sable et qui prend plaisir à foutre un coup de pied dedans…

      • La culture et les intellos font peur, car ceux qui les détruisent ne les comprennent pas, ne les apprécient pas (j’avoue que certains me sortent par les trous de nez, dans les intellectuels) et donc, on zigouille ! Ça leur fait peur… Oui, la masse est plus facilement manipulable, trop facilement, même. Comme un troupeau de vaches, en fait, une fois que la meneuse va d’un côté, le reste du troupeau suit.

        Et puis, les intellectuels, ils dénoncent souvent les régimes, donc.. case prison sans passer par la banque ! De toute façon, les dictateurs, quand tu ne marches pas à leur musique, tu valses en prison… Regarde Air-Do-Gan ou Kim Jonque, ou Poux Tine…

        Je ne sais pas si nous avons gagné en vies humaines, mais oui, on a avancé lors des grands changements de l’Histoire… et ils ne se font jamais sans verser du sang.

        Putain, et dire que nous avons l’intelligence ! J’ai honte, parfois.

      • Haha! Il y a aussi des intellectuels qui me me débectent! Tu sais, ceux qui adorent s’entendre parler ou ceux qui sont tellement dans l’abstrait qu’ils semblent avoir abusé de substances illicites ou être perché tellement haut qu’ils doivent manquer d’oxygène dans le cerveau! 😀 Il est toujours plus facile de faire taire une voix que de stopper une masse en colère. J’ai honte aussi de voir que l’homme n’est pas foutu d’atteindre un état de paix et de sérénité qui pourrait nous offrir une meilleure vie. L’homme est un enfant gâté qui se complaît dans le chaos… La violence engendre la violence, la revanche, la vengeance. Et c’est ainsi que des générations entières sont pourries par cet esprit, comme pour le conflit israélo-palestinien par exemple. Et ce n’est pas un exemple isolé! 😮

      • Churchill a dit (et Manuel Vals a loupé sa signification) « La démocratie est le pire des systèmes, à l’exclusion de tous les autres »…

        Le contexte de la phrase (on se couchera moins bête) : « Beaucoup de formes de gouvernement ont été testées, et seront testées dans ce monde de péché et de malheur. Personne ne prétend que la démocratie est parfaite ou omnisciente. En effet, on a pu dire qu’elle était la pire forme de gouvernement à l’exception de toutes celles qui ont été essayées au fil du temps; mais il existe le sentiment, largement partagé dans notre pays, que le peuple doit être souverain, souverain de façon continue, et que l’opinion publique, exprimée par tous les moyens constitutionnels, devrait façonner, guider et contrôler les actions de ministres qui en sont les serviteurs et non les maîtres.[…] »

      • Churchill, que j’admire malgré ses défauts et certains choix que m’auront fait bondir, a tout à fait raison! Mais il est loin le temps où les ministres étaient serviteurs du peuple! Le peuple est aujourd’hui pris en otage et ne sert plus qu’à engraisser les politiques! Ils gagnent trop d’argent sur notre dos pour penser au pays! Une carrière politique est une manne financière alors comment croire ces arrivistes? Ce sont des malfrats « légaux », c’est tout!

      • Je peux avoir de l’admiration pour des hommes politiques ou autres, sans pour autant les vénérer et tout en sachant qu’ils avaient des nuances de gris… Comme Churchill… JFK disait « ne te demande pas ce que le pays peut faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour le pays », elle est très belle aussi, dommage que les personnes qui disent ces belles phrases ne les mettent pas toujours en pratique… Ok, ils sont humains, comme nous ! 😀

        J’avais de la sympathie pour Obama mais je tique quand je vois qu’il reçoit 60 millions de $ pour le livre qu’il va écrire, qu’il va donner des conférences à 400.000$, ok, il doit gagner sa vie, mais bon, il est lin d’être sur la paille et je n’aime pas quand cet homme pour qui j’avais de la sympathie se prostitue de la sorte, il baisse dans mon estime, là 😦

        Malfrats en cols blancs et costumes bleus Arnys…. 😆

      • Je ne savais pas pour Obama et c’est vrai que tous ces chiffres me débectent. Qu’il partage son expérience, ok, mais de cette manière? 😮 J’admire JFK malgré ses accointances mafieuses, j’admire Lénine pour l’idéal qu’il avait alors que la Russie a été un bain de sang… Personne n’est parfait, chacun possède ses zones d’ombres mais c’est peut-être aussi grâce à leurs imperfections parfois terribles qu’on peut les admirer.

      • Lénine avait sans doute des beaux idéaux avant, mais j’ai l’impression qu’ensuite, il est devenu comme les autres, préparant le terrain pour la saloperie que fut Staline… mais je n’étais pas là, ce sont mes impressions après avoir lu des articles sur les deux hommes. Souvent, on a des beaux idéaux et ensuite, on passe du côté obscur de la force et quand je vois que le score de morts de Staline est encore plus grand que celui de Hitler, je frémis, et je ne te parle même pas de celui de Mao qui les dépasse tous les deux. Ok, chacun a eu sa méthode pour tuer, et AH fut le seul à avoir mis en place une méthode pour exterminer rapidement et en grand nombre.

        La Russie est un pays qui me fascine, me demande pas pourquoi, depuis toujours c’est ainsi.

        JFK… il y a aussi à boire et à manger chez lui. Je n’en connais pas assez sur lui pour en « discuter ». Mais la mafia, ça, je savais…

      • Un point commun! Je suis fascinée par la Russie aussi! Que ce soit du temps des tsars ou après! C’est un pays fascinant par bien des côtés! Autant j’admire Lénine, autant je « hais » Staline, c’était un fou arriviste qui s’est servi de l’aura de Lénine pour asseoir la sienne! C’est clair que le nombre de morts russes est impressionnant, que les conditions de vie civile en Russie étaient très loin d’être confortables. On préfère retenir celui d’Hitler car, comme tu le dis, il a orchestré l’extermination de masse et que la « vitrine » était plus visible que les secrets du fin fond de la Sibérie! Je connais très peu Mao et l’histoire de la Chine. Il faudrait que je creuse. En fait, tous ces « grands » hommes m’interpellent au même titre que les grands conflits armés. Parce que derrière, il y a une psychologie. De psycho sûrement mais l’impact de cette psychologie sur les masses me fascine! Et parce que c’est l’Histoire, le passé, j’aime comprendre… Par contre, voir que les hommes ne tirent aucune leçon du passé me laisse pantoise! 😮

      • La Russie, j’aimerais la visiter, mais bon, cher et complexe et puis Chouchou ne veut pas y aller… trop dangereux qu’il dit. Je ne sais pas pourquoi ce pays me fascine, mais il m’attire comme un aimant. Son Histoire est chargée…

        Je n’admire ni Staline, ni Vladimir Illitch… mais je devrais creuser sa vie, son oeuvre, pour en savoir plus sur lui, j’ai peut-être une vision faussée aussi, ou je suis partiale…

        Voilà, on connait peu Mao, encore moins Pol-Pot, pourtant, ce sont eux aussi des tueurs de masse, mais comme ce n’est pas notre continent, notre histoire, on la zappe. En Asie, ils zappent sans doute le moustachu.

        Oui, les conflits sont souvent intéressants à étudier, même si on ne saura jamais tout, parce que parfois on apprend que les motifs de la guerre étaient ridicules, comme souvent, ou faux, orchestrés, un peu comme quand des soldats allemands se déguisèrent en soldats polonais pour aller attaquer un poste frontière allemand et que le moustachu puisse ensuite entrer en pologne puisque ces vilains les avaient attaqués…

        Ne disait-il pas que plus un mensonge était gros et plus le peuple le croyait ?

        En étudiant le passé, on comprend le présent et on devrait éviter un futur merdique, mais NON ! On recommence, comme Sisyphe avec son rocher.

      • Chouchou a raison! C’est un pays dangereux et j’aimerais le visiter, sans ses habitants! 3:) Je crois qu’un des aspects intéressants de la Russie est qu’elle est un trait d’union entre l’Europe et l’Asie à bien des niveaux. Fortement urbanisée mais avec une mentalité rurale. C’est un pays de contrastes. De part la littérature, j’ai aussi une vision d’un pays de passion. Cet idée associée au blanc ou au rouge des révolutions, son peuple dur à la tâche et tenant tête avec courage et sacrifice aux troupes que ce soit celles de Napoléon, Hitler… etc… Bref, c’est un ensemble d’éléments qui m’interpelle depuis longtemps! Je connais moins les dictateurs asiatiques car ce sont des peuples plus « discrets », peut-être moins médiatiques… Mais quand tu penses que Pol Pot a fait ses armes politiques en France, Asie ou pas, les fous n’ont pas de frontière! -_- Bien évidemment on ne connaîtra jamais le fin mot de tas d’événements historiques! Les manipulations, les complots, les trahisons… etc… si elles étaient toutes portées à notre connaissance, brutes de décoffrage, on se tapera la tête contre le mur! 😮 Ton image de Sisyphe est totalement fondée! Un éternel recommencement de conneries!

      • J’aime aussi la première partie de celle-ci  » La démocratie, c’est deux loups et un agneau votant ce qu’il y aura au dîner. La liberté, c’est un agneau bien armé qui conteste le scrutin. »

      • J’ai commencé les carnets de citations au collège! Hors les citations « littéraires », les drôles me semblent stupides aujourd’hui que je suis « grande » mais je les ai toujours! 😀

      • On évolue, on grandit, ce qui nous faisais rire avant ne le fait plus, ou alors, on s’est rendu compte de la futilité d’une citation qui n’a plus lieu d’être maintenant que l’on est adulte… ça reste des souvenirs ! 😉

      • Merci à mon carnet de citation ! La revoici celle auquel je pensais : La démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes ».

      • Mais quand la démocratie n’est plus qu’une coquille vide, que faire? Ce n’est qu’un mot devenu vide de sens! Bien entendu tu vas me dire qu’il y a pire ailleurs et tu auras raison mais est-ce pour autant que nous devons ne rien faire pour lui redonner son essence? 😮

      • Oui, il y a pire ailleurs, je préfère encore la coquille vide que la dictature. La démocratie devrait revenir à ses lettres de noblesse, même si je sais qu’il est impossible que le peuple gouverne, ce serait la cacophonie et le bordel, mais il faudrait des gens volontaires, qui bossent pour le pays et ses habitants et pas rien que pour leur poche, même si on sait qu’il est impossible de faire tout correctement, faut parfois aller du côté obscur de la force pour obtenir des choses.

        À se demander si les gens veulent vraiment que ça change où s’ils préfèrent que ça continue ainsi et pouvoir se lamenter sur le bordel… je me pose des questions, n’ayant pas vraiment des idées de génie pour faire évoluer les choses.

      • Comme toi, je reste dubitative devant l’envie ou le manque d’envie des gens à ce que les choses changent. Le changement fait peur mais est-ce une raison pour rester patauger dans le marasme actuel? Aucun éclair de génie non plus pour une évolution raisonnable de la situation…

      • Les politiciens ne causent plus de leur programme, ou alors, il se base sur un truc important, genre, sortir de l’Europe, ça te dit que sans ça, 70% de son programme, elle saura pas le faire et puis, doucement, ça te balance que ce ne sera pas une vraie sortie, qu’on va attendre les élections allemandes et italiennes avant de causer avec Bxl… les programmes sont des coquilles vides, c’est du populisme, du démagogisme, juste pour attirer les gens et ensuite, fuck ! Les campagnes ne causent plus des programmes, c’est devenu des shows à l’américaine où on balance tout et n’importe quoi. Faut faire gaffe parce que si le populisme c’est dire au peuple ce qu’il a envie d’entendre, c’est aussi se foutre du peuple en prétendant parler en son nom.

        On n’aura pas d’éclair de génie parce que pour sortir du marasme, ça se fera pas en 5 ans, ni même en 10 et personne n’a de solutions, alors, faut juste noyer le poisson.

      • Non, jamais ! J’y perdrais ma joie de vivre et j’en sortirais malade, dégoutée. J’en connais qui y sont et qui était bien, ils sont partis, dégoutés !! Et ils n’étaient que dans les conseils communaux, donc, des villes.

      • Quand j’étais jeune et naïve, je me suis impliquée dans la politique au niveau de ma région. Je n’y suis pas restée longtemps! Quand tu vois le nid de cancrelats à la base, dans les communes, tu ne peux qu’être horrifiée devant ce que tu supposes être, là-haut, au sommet! 😮

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s