Récap’ Octobre 2018…

Récap' Octobre 2018Halloween

Bye bye au mois d’Octobre en fêtant dignement les esprits, sorcières, chats noirs et l’entrée dans la saison dite sombre et coucou au « pense-pas-bête »
entre deux visites du Flop & Top
!

Sortez vos tablettes, stylos et carnet, ticket de caisse ou de métro, plumes d’oie ou calames pourquoi pas, il y a de quoi noter, comme toujours!

Allez zou, on se concentre 5 mn, c’est parti pour le Récap’!

Récap'cat Lire la suite

Par accident – Harlan Coben

Harlan Coben - Par accident (2018)

Harlan Coben – Par accident (2018)

blognote 4

4ème de couv’…

L’officier Napoleon Dumas n’obéit qu’à une seule loi, la sienne.

Quand on retrouve sur la scène de meurtre d’un policier les empreintes de Maura, son amour de lycée disparue il y a quinze ans, c’est selon ses règles que Nap est décidé à enquêter.

Les coïncidences semblent bien trop nombreuses dans cette affaire: peu avant la disparition de Maura, Leo, le frère jumeau de Nap, et sa petite amie Diana avaient été retrouvés morts sur la voie ferrée. Un double suicide auquel Nap n’a jamais cru. Or Rex, l’officier qui vient de mourir, était aussi un de leurs camarades de lycée.

Que s’est-il passé à l’époque? Quel lien unissait ces quatre adolescents? Nap n’a jamais perdu l’espoir de retrouver Maura et de découvrir la vérité sur la mort de son frère.

Mais est-il prêt à tout entendre? Lire la suite

Citation livresque du soir…

M_uschen_und_Muschi

« Il paraît que la première étape du deuil, c’est le déni. Pour avoir souvent joué les porteurs de mauvaises nouvelles, je sais que ça n’est pas vrai. La première étape est une prise de conscience totale et immédiate. Dès qu’on apprend la nouvelle, on sait que c’est irréversible, que la mort est définitive, que votre monde s’écroule et que plus rien ne sera plus comme avant. Le tout en quelques secondes. La sidération se propage dans vos veines, vous submerge. Vos jambes flageolent. Votre corps tout entier est prêt à lâcher. Vous avez envie de vous rouler en boule. De vous jeter dans un puits sans fond.
C’est là qu’intervient le déni.
Le déni vous sauve, il dresse une barrière de protection. Le déni vous empoigne avant que vous ne sautiez dans le précipice. Votre main repose sur un poêle chaud. Le déni vous fait la retirer. »

Par accident – Harlan Coben