Un appartement à Paris – Guillaume Musso

Guillaume Musso - Un appartement à Paris (2017)

Guillaume Musso – Un appartement à Paris (2017)

4ème de couv’…

« L’art est un mensonge qui dit la vérité… »
Paris, un atelier d’artiste caché au fond d’une allée verdoyante.
Madeline l’a loué pour s’y reposer et s’isoler.

À la suite d’une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.

L’atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l’assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d’unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.

Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

Lire la suite

Citation livresque du soir!

chuuu

« Le monde était rempli de casse-couilles, d’emmerdeurs de tout poil, de chieurs en tout genre. Les fâcheux, les gêneurs, les enquiquineurs faisaient la loi. Ils étaient trop nombreux, se reproduisaient trop vite. Leur victoire était totale et définitive. »

« La solitude a deux avantages: d’abord d’être avec soi-même, ensuite de n’être pas avec les autres. »

Un appartement en ville – Guillaume Musso

La fille de Brooklyn – Guillaume Musso

Guillaume Musso - La fille de Brooklyn (2016)

Guillaume Musso – La fille de Brooklyn (2016)

4ème de couv’…

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer.
L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé:
« Si j’avais commis le pire,
m’aimerais-tu malgré tout? »

Vous auriez répondu quoi, vous?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire.
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.

Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot.
Lorsque je suis revenu, il était trop tard: Anna avait disparu.
Et depuis, je la cherche.

Lire la suite

Citation livresque du jour!

12743603_10206073143803271_3833306219063552730_n

« (…) tous les hommes sont pareils: malhonnêtes, volages, lâches, menteurs, frimeurs,. Vous n’êtes pas fiables. Vous vous croyez guerriers, mais vous n’êtes que de pauvres marionnettes gouvernées par vos pulsions. Vous vous croyez virils, mais vous n’êtes que des chasseurs de pacotille. »

Guillaume Musso – La fille de Brooklyn