Clara Vine T3 – La guerre des fleurs – Jane Thynne

Jane Thynne - Clara Vine T3 - La guerre des fleurs (2017)

Jane Thynne – Clara Vine T3 – La guerre des fleurs (2017)

blognote 5

4ème de couv’…

Août 1938. Alors que plane la menace de la guerre, l’actrice anglaise Clara Vine est en tournage à Paris, ville plus jamais sous tension.

Installée dans la capitale allemande, Clara vit dans l’angoisse depuis qu’elle est dans le collimateur de Joseph Goebbels, de plus en plus soupçonneux à son égard. Il risque de bientôt découvrir qu’elle s’est mêlée à la société berlinoise dans le seul but de fournir des informations à ses contacts de l’ambassade de Grande-Bretagne…

Le conflit devenant de plus en plus imminent, Clara est approchée par Guy Hamilton, un agent anglais infiltré, qui lui confie une mission pour son pays: se lier d’amitié avec Eva Braun, la maîtresse du Führer, et transmettre aux services britanniques tout ce qu’elle pourra apprendre d’elle.

Clara sait que cette entreprise va de nouveau l’exposer au danger. Mais elle sait également qu’il lui incombera sans doute bientôt de faire tout ce qui sera en son pouvoir pour protéger son pays…

Mon ressenti de lecture…

Hitler a envahi l’Autriche, accueilli avec un tapis de fleurs, d’où le titre du roman et le nom donné à cette invasion, Blumenkrieg. Et devant l’apathie internationale, Hitler se sent tout puissant et les exactions contre les juifs et les opposants s’intensifient.

Clara se prévaut d’une réussite professionnelle honnête mais malgré ses nombreuses relations dans la haute société berlinoise, ses liens avec certaines épouses de hauts dignitaires nazis, elle marche sur la corde raide au quotidien. Elle se sent épiée, elle sait que Goebbels nourrit de forts soupçons à son égard.

Mais elle ne renonce pas. Pétrifiée de peur, elle accepte même de prendre encore davantage de risques, de s’approcher encore plus près, toujours plus près, du pouvoir. Elle vit dans l’angoisse et une certaine paranoïa mais elle avance pas à pas, avec courage, mais dans une immense solitude.

On sent l’angoisse aller crescendo quand le tic-tac nazi nous rapproche inexorablement du déclenchement des hostilités de la Seconde Guerre Mondiale. On a l’impression que l’étau se resserre autour de Clara et la lecture est sous tension constante.

Et même si nous croisons Coco Chanel ou que le ravitaillement en produits de beauté occupe l’esprit de ces dames et peut apporter une touche de glamour et de légèreté, nous lectrices française, pouvons nous interroger sur le patriotisme de la « grande » Coco ou s’affoler pour la condition féminine sous le régime nazi.

À ce propos, j’ai détesté le personnage de Gertrud Scholtz-Klink, responsable de tout ce qui concerne la femme allemande sous le IIIème Reich, surnommée la Führerin. Un recul des mentalités faramineux où la femme redevient objet, sans aucune liberté, avec toutes les obligations au service de l’homme et de sa patrie. Une femme détruisant l’ensemble des autres femmes, telle apparaît la Führerin, encore nazie que les hommes!

J’ai apprécié les passages autour d’Eva Braun. Nous en apprenons davantage sur sa personnalité, ses fragilités, sur les relations d’admiration béate que certaines femmes ont entretenu avec un individu tel qu’Adolph Hitler.

La guerre des fleurs est le troisième volet de la Saga Clara Vine et je ne me lasse pas. Le personnage de Clara prend de l’épaisseur au fil des événements, sa manière de se fondre dans le décor sans se perdre elle-même forge l’admiration et on tremble au fil des pages devant les dangers qu’elle affronte. Et dans La guerre des fleurs, elle en vient même à une tentative active de stopper le Führer, dépassant ainsi son statut d’espionne.

Le style de l’auteur est fabuleux de simplicité et de fluidité, une plume féminine trempée dans la menace de la guerre, dans les affres de l’espionnage, parfaitement documentée et pourtant si sensible dans l’immersion de la société allemande de l’époque, vue et vécue par les femmes.

Et le rebondissement final ne peut que précipiter la lecture du prochain tome: Foi et beauté (diantre, quelle horreur que ce titre pourtant!)

Une série que je recommande chaudement, pour le contexte historique et pour une héroïne au charisme certain et au charme discret!

Citations…

« Il arrive qu’on passe à côté de l’amour comme à côté d’un arbre en fleurs, sans y prêter attention, en fonçant vers un avenir qu’on s’imagine florissant et éternel, sans s’apercevoir qu’on a déjà laisser passer sa chance d’être heureux. »

« Rosa avait un grand respect pour les mots. Elle les avait toujours considérés comme des outils d’accès à la connaissance. Et elle pensait que choisir les mots justes, les agencer avec soin, aidait à voir le monde sous un plus beau jour. Voilà pourquoi elle avait d’abord voulu être écrivain. (…) Mais à présent elle comprenait que les mots pouvaient aussi servir à obscurcir, pas seulement à éclairer. Des mots abstraits, et une affreuse phraséologie officielle poussaient comme un maquis de ronces autour d’une idée. Des murs de jardons administratifs pouvaient dissimuler des horreurs. Rosa prit conscience de la puissance et de la dangerosité des mots. »

« L’Autriche qui n’était plus du reste l’Autriche, mais faisait désormais partie de la Grande Allemagne. À croire qu’on pouvait mettre un point final à l’existence d’un pays, comme à une relation. »

« Il dirigeait une armée de l’ombre, forte de cinquante mille hommes, redoutée par tout le monde en Allemagne, dont le quartier général se trouvait Prinz Albrecht Straße, dans de sinistres bâtiments. Tel un gaz empoisonné, les hommes de Heydrich se glissaient absolument partout.« 

Blog Note 5

Retrouvez mon avis sur les précédents tomes de la série Clara Vine dans la bibliographie de Jane Thynne, ICI!

The Bear Memoria

5 réflexions au sujet de « Clara Vine T3 – La guerre des fleurs – Jane Thynne »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s