Le voisin d’à côté & Le voisin de la chambre d’à côté – Manon Seguin

blognote 3

4ème de couv’ du 1er tome…
(Oui, seulement le 1er tome sinon le 2ème spoile le 1er!)

Marguerite? Stagiaire en marketing le jour et « Fleur » la nuit, une romancière bien connue pour ses livres érotiques. Elle aime le calme, la tranquillité et surtout l’anonymat.

William? Éditeur. Il n’a jamais rencontré « Fleur », mais s’occupe d’elle depuis ses débuts. Que ce soit en la femme ou en ses écrits, il a une confiance aveugle.

Chacun ignore l’identité de l’autre alors qu’ils habitent sur le même palier. Ils n’arrivent pas à se supporter; l’un fait trop de bruit et l’autre manque cruellement de savoir-vivre. Et si cet anonymat se brisait à cause d’une erreur du facteur? Et si cette aversion pour l’autre disparaissait suite à un sourire échangé à la hâte? Ce duo si performant sur la toile le sera-t-il dans la vraie vie?

Mon ressenti de lecture…

Après une lecture académique qui a provoqué une implosion de mes neurones, comme si la chaleur de l’été n’avait pas déjà suffisamment œuvré, il me fallait absolument une lecture légère, légère, légère!

Avec ces deux comédies romantiques très courtes autour du duo de Marguerite et William, je fus servie!
Cette bluette sympathique est servie sur un plateau de pléthore de joutes verbales savoureuses, de piques acidulées et arrosée d’un cocktail avec des bulles de sourires se disputant l’attention de l’un ou de l’autre.

Le style est simple et moderne: un langage parlé familier, des phrases ultra courtes, peu de grands discours. L’intérêt réside dans un comique de situation et dans les échanges entre les deux protagonistes. Ne cherchez pas midi à 14h, il n’y a pas de mystère, pas de squelettes dans les placards et le dénouement est prévisible et attendu.
Mention spéciale pour les amateurs de musique populaire quand une playlist importante est utilisée par Marguerite et William pour communiquer par murs interposés… ou pas!
Désolée Miss Seguin, perso, je fais partie de ceux qui « écoute(ent) encore du hard rock ou du metal de nos jours ».

Léger bémol: quelques fautes qui font mal aux yeux et qui ont échappé au correcteur!

Deux petits romans sans prétention pour une lecture totalement récréative, à déguster sans se prendre la tête, entre deux plongeons dans la piscine, la marre ou votre baignoire!

Citation…

« Il se contente d’un léger sourire. (…) l’un de ceux que l’on vous sert avec tendresse. (…) Qui vous illumine de l’intérieur. Qui vous frappe, qui vous marque. »

« C’est pas une couche ça! C’est une arme biologique!« 

Blog Note 3

The Bear Memoria

7 réflexions au sujet de « Le voisin d’à côté & Le voisin de la chambre d’à côté – Manon Seguin »

    • Je n’aime pas du tout la chick-lit mais la compagne de mon fils, oui, et parfois je me fais avoir! 😉 Mais par contre, je suis, depuis toujours, une grande fan de romances historiques! 😀 Ou même de la romance bit-lit, dans le genre « surnaturel »! Mais je ne pourrais jamais lire QUE de la romance! 😮

      • Je ne suis pas contre une romance historique 🙂 surnaturel ça doit être sympa! Mais C’est compliqué de ne pas tomber dans le déjà vu… mais C’est vrai que ça fait redescendre la pression des lectures sombres 😉

      • Mdr! Il n’y a pas 100.000 façons de tomber amoureux donc oui, difficile de ne pas tomber dans le réchauffé mais après tu as des plumes capables de créer la magie comme si c’était la 1ère fois. La bit-lit apporte l’originalité du surnaturel et la romance historique, la richesse de l’Histoire! L’usure du thème éculé, tu peux le rencontrer aussi dans les polars et pourtant on ne s’en lasse pratiquement pas. Pour la romance, je pense surtout que malgré l’âge et l’expérience de la vie, j’ai dû garder une miette de romantisme optimiste des contes de fées de l’enfance! 3:)

      • Oui dans les thrillers et polars aussi il y a pas mal de similitudes à force 😉 en ce moment j’ai envie d’autres lectures….
        Je suis devenue trop terre à terre pour apprécier une romance. Sauf si elle est en filigrane.. bon en même temps cela fait des années que je n’en ai pas lu 😉

      • Entre fantasy, thriller, romance, je varie mais je m’aperçois que les thrillers me lassent alors que le thème de la Seconde Guerre Mondiale est revenu en force dans mes lectures, ainsi que l’espionnage! On évolue sans cesse…
        Ooohhh tu es sévère avec toi, si tu étais aussi terre à terre que tu le dis, tu ne lirais pas de fictions! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s