Réveille-toi – François-Xavier Dillard

François-Xavier Dillard - Réveille-toi (2018)

François-Xavier Dillard – Réveille-toi (2018)

blognote 4

4ème de couv’…

C’est lorsque vous vous réveillerez que le cauchemar va vraiment commencer…

Basile Caplain est un greffé du coeur qui vit reclus, sans travail ni perspective. Sa seule obsession: dormir le moins possible, car ses nuits sont peuplées de cauchemars. Son unique ami, Ali, le gérant d’une station-service, est passionné par les faits divers. Un soir, ce dernier lui parle du meurtre barbare d’une jeune femme. Or, ce crime atroce, c’est exactement le rêve que Basile a fait deux jours plus tôt…

Paul est un paraplégique de dix-huit ans, génie de l’informatique, qui développe pour la police scientifique un programme baptisé Nostradamus – un algorithme révolutionnaire devant permettre de réaliser des portraits-robots hyperréalistes des criminels présumés.

Alors que des meurtres sauvages sont perpétrés à Paris, la police judiciaire met sur le coup son meilleur atout: le Dr Nicolas Flair, psychiatre mentaliste, qui a déjà résolu de nombreuses affaires.

Lorsque les chemins de ces trois protagonistes se croiseront, l’Inconscient, la Science et la Psychiatrie vont devoir collaborer pour essayer d’arrêter le pire des monstres…

Mon ressenti de lecture…

Les cauchemars… ceux qui s’évanouissent au réveil et ceux qu’ont vit éveillés, qui s’éternisent et refusent de vous quitter…

Basile ne rêve pas, il cauchemarde à en perdre le sommeil et la raison. Il ne connaît pas la cause de cette torture mais il est certain que sa greffe n’est pas étrangère au problème. Et quand ses songes horrifiques ressemblent diablement aux faits divers  que lui raconte son ami Ali et qui secoue la police judiciaire parisienne, son problème est bien loin d’une solution médicale…

Axelle, elle, n’aurait pas de souci à dormir si elle n’avait pas été enlevée et séquestrée et si elle ne subissait pas des tortures au quotidien…

Et nous avons notre équipe d’enquêteurs qui aspirent à faire cesser ces cauchemars. Un nouveau programme scientifique est-il la voie royale pour ne plus entasser les affaires non résolues? Ou face à l’informatique, un homme détiendrait-il l’outil indispensable du dénouement?

François-Xavier Dillard a fait fort avec ce nouveau thriller! Il ravit les fans de détails macabres et de scènes violentes et sanglantes. Âmes sensibles, certaines scènes susciteront quelques perturbations de votre sommeil, je vous le garantis. Mais il séduit également les fans de science et de psychologie.

Quand les procès au pénal s’appuient essentiellement sur des faits, il pose la question de l’évolution des techniques d’investigation de la police. Un super ordi remplacera-t-il les flics qui ne seront plus que des collecteurs d’indice? Ou des hommes comme Nicolas Flair ont-ils leur pierre à apporter à l’édifice au moyen de leurs intuitions, leur esprit de déduction et d’observation. Entre mentaliste et profileur, le chasseur ne s’arrête pas aux faits, il appréhende l’esprit.
Le nom du programme et la présence de Nicolas Flair, psy je le rappelle, symbolisent le duel de la science et de l’homme. C’est un aspect qui m’a beaucoup plu dans ce roman et qui questionne aux limites de l’anticipation.

Et c’est aussi l’esprit et l’âme qui questionne avec la personnalité de Basile. Il accueille un organe qui lui a sauvé la vie mais l’a transformée en enfer. Un organe manipulé par la science est-il seulement un matériau interchangeable ou possède-t-il une mémoire immatérielle de son hôte originel? Et là aussi, je relève la dualité entre science et inconscience: un thème fascinant qui reste mystérieux, autant pour les médecins que le simple quidam.

Ce thriller laisse la part belle à plusieurs personnages disparates. Il pourrait nous perdre en chemin mais que nenni.

Paul Vignaud, jeune paraplégique et génie, est le papa du programme Nostradamus, et la complicité avec l’ingénieur de la police scientifique, Clara Vandamme, offre des scènes d’humour et des joutes verbales savoureuses qui allègent la tension qui règne au fil de l’intrigue.
Et les quelques allusions à la série tv Mentalist pour illustrer les facultés de Nicolas Flair (patronyme bien trouvé de surcroît) nous accompagnent d’un « sourire éblouissant » et de l’image d’une personnalité charmante et intrusive d’un Patrick Jane!

Mais ne nous égarons pas dans des prunelles couleur azur, l’heure est grave, des jeunes femmes subissent une mort atroce! Ne vous laissez pas distraire par le récit de ce petit garçon dont les parents vont se séparer ou de cette femme qui cherche la certitude d’un trauma passé ou même des intrigues politiques de couloir, les éléments prennent leur place au fil de l’intrigue! L’auteur vous bouscule, vous entraîne d’une station service à une cave humide en passant par l’antre du geek génial, mais connaît très bien le but du voyage!

Page-turner efficace, j’ai apprécié la richesse des sujets abordés et le talent de l’auteur à mêler la violence brute du tueur avec la réflexion sur la science et l’inconscient et à ne pas lâcher le thème qu’il affectionne, la famille, au travers des parcours de Paul et Clara.
Thriller fascinant, je ne résiste pas à vous à sortir un trait d’humour pourri: vous n’allez pas vous endormir avant la fin… et même après!

Citations…

« Ils avaient raison, il ne faut pas monter dans la voiture d’un inconnu.
Je m’appelle Axelle, j’ai vingt et un ans, et j’ai atrocement peur… »

« Elle avait dû être belle, un jour… Rien ne restait de cette beauté. Il n’y avait plus que terreur, souffrance et supplice sur les traits déformés de cette fille. On lisait sur cette bouche ouverte en un cri muet et dans ces yeux vitreux aux paupières écarquillées les terribles tortures qu’elle avait dû endurer. »

« Je suis terrifiée, morte de trouille, je ne sais même pas si les tremblements qui m’agitent sont dus au froid ou à cette angoisse effroyable qui me ronge. »

« Ça faisait longtemps que je n’avais pas pleuré. À vrai dire, je ne pleure jamais. Quand j’étais petite, ma mère disait toujours que j’étais « dure au mal » et aussi « une vraie tête de mule ». Je ne sais pas si c’est vrai et là, tout de suite, j’aimerais bien qu’elle soit à côté de moi, qu’elle me tienne la main et qu’elle me regarde sangloter, enfin, comme une enfant. »

Blog Note 4

Retrouvez le lien de mes avis sur les autres romans de François-Xavier Dillard dans sa bibliographie, ICI!

 

The Bear Memoria

 

12 réflexions au sujet de « Réveille-toi – François-Xavier Dillard »

  1. Rassures-toi, je ne vais pas m’endormir, je suis bien réveillée, je vais aller me faire un kawa et j’ai déjà pris possession de ce roman ! Ah, je mérite une médaille, là, non ?? 😆

  2. Ping : Réveille-toi de François-Xavier Dillard – Les Motordus d'Anne-Ju

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s