Regarde-moi – Aga Lesiewicz

Aga Lesiewicz - Regarde-moi (2018)

Aga Lesiewicz – Regarde-moi (2018)

blognote 3

4ème de couv’…

Qui vous observe quand vous vous croyez seul?

Photographe free-lance à Londres, Kris mène la vie de bohème dont elle a toujours rêvé. Mais la réception d’un étrange e-mail vient jeter une ombre sur son quotidien. Expéditeur anonyme; pas de texte, juste une pièce jointe: une photo d’elle, prise des années plus tôt sur une scène de crime, à l’époque où elle bossait pour la police. Un cliché que Kris n’avait jamais vu et dont elle ignorait l’existence.

Bientôt, d’autres messages se succèdent, énigmatiques et angoissants. Des vidéos de l’intérieur de son appartement. Des photos de son fiancé, street artist célèbre, en pleins ébats torrides avec une autre. Et puis, ce montage macabre, simulant sa propre mort.

Harcelée par un troll qui semble parfaitement la connaître, Kris succombe peu à peu à la terreur. Comment démasquer l’expéditeur de ces menaces? À qui se fier? Pour Kris, le cauchemar ne fait que commencer…

Mon ressenti de lecture…

Harcèlement par mails interposés. Pas de mot, juste le choc des images. Mystérieuses, qui interpellent.
Et qui n’amusent pas du tout Kris, photographe free lance, passée à côté d’une carrière artistique par amour pour un homme, un artiste de rue, bohème comme elle.
L’angoisse succède aux questionnements, la paranoïa s’installe avec pour compagne, la peur… Qui l’a choisie comme cible? Et surtout, pourquoi?

La 4ème de couv’ en dévoile trop sur le déroulé de l’intrigue et gâche quelque peu les éventuelles surprises. Alors il est vrai que le lecteur va se prendre au jeu de l’inconnu qui en sait long et s’est suffisamment immiscé dans l’intimité de Kris pour la mettre en danger, lui pourrir sa tranquillité, lui faire perdre son travail et la désavouer auprès d’agent artistique. Il est vrai que la tension est présente, le mystère est épais, les pistes peu nombreuses et que l’attente d’un dénouement étire le suspens mêlé d’une terreur latente.

Mais voilà, je n’ai pas accroché à l’histoire, pas ressenti d’empathie pour Kris. Je me suis perdue dans ses séances de photos et honnêtement, passer de la photographie de jouets d’enfants à celle de sex-toys, quand on y ajoute ses ébats sexuels et la sex-tape glauque de sa moitié, créé une atmosphère glauque surfaite, lourde et totalement inutile à l’intrigue.
Ce côté un brin « hot » peut en exciter certain(e)s mais franchement, pour ma part cela a ôté toute implication dans le malaise que Kris pouvait ressentir.

Il faut tout de même reconnaître que le bouquin se lit facilement parce que nous sommes curieux et que nous voulons tout de même savoir qui est l’odieux individu qui se permet ainsi de stalker cette pauvre fille qui n’a pas réussi sa carrière artistique mais perso, cette lecture ne restera pas dans ma mémoire!

Citations…

« J’étais censée lui en vouloir de m’avoir trahie, d’être parti si facilement. Je voulais le mépriser. Sa mort me prive de tout ça aussi, de la capacité à me sentir blessée et furieuse. À la place, je me sens coupable. Coupable de l’avoir repoussé, de ne pas avoir su lui pardonner. »

« Je m’oblige à regarder la photo. Il n’y a pas de doute. La femme morte sur la photo, c’est moi. Et je sais qui est mon assassin. »

Blog Note 3

 

The Bear Memoria

9 réflexions au sujet de « Regarde-moi – Aga Lesiewicz »

  1. Je l’ai biffé de ma wish après ma lecture d’une chronique sur Babelio (Ydamelc) qui disait que Kris, au lieu de flipper, faisait sa midinette et au lu de sa chronique, je n’ai plus envie de lire et de perdre mon temps avec ce titre 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s