Récap’ Juin 2018…

Récap' Juin 2018

Bye bye au mois de Juin et coucou au « pense-pas-bête »
entre deux visites du Flop & Top
!

Sortez vos tablettes, stylos et carnet, ticket de caisse ou de métro, plumes d’oie ou calames pourquoi pas, il y a de quoi noter!

Allez zou, on se concentre 5 mn, c’est parti pour le Récap’!

Récap'cat

Le récap’ ne serait pas ce qu’il est sans un article en retard, euh non… il y a du laisser aller certain… trois articles en retard (patience, ils arrivent soon!), Regarde-moi de Aga Lesiewicz, Les fantômes de Manhattan de R.J Ellory et Artifices de Didier Fossey; et celui du mois dernier que je me suis empressée de publier:
Un mariage anglais de Claire Fuller.

Un mois de lecture au ralenti, le Black Kat entre dans sa phase de dépression annuelle et retrouvera la forme avec le retour de l’automne et de la fraîcheur!
Mais bon… ce n’est pas le désert livresque non plus!

Mais alors!?! Quel sera mon chouchou du mois!?!

Sans hésitation, si je ne devais conseiller qu’une seule lecture ce mois-ci,
mon choix se porte sur le tome 17 de la série Gabriel Allon, La maison aux espions de Daniel Silva.

Une série avec, comme personnage récurrent, Gabriel Allon, agent secret israélien. J’ai découvert cet auteur il y a peu et je suis tombée sous le charme de sa plume qui mêle habilement espionnage, action et géo-politique. Il est une des raisons que m’ont décidé à me lancer bientôt dans la lecture en VO car sur 17 tomes, seule une petite moitié est traduite et publiée en France!
Une série à découvrir absolument pour tous les fans du genre!

Et nous passons donc (enfin! Oui, je sais, je suis bavarde!)
à l’ensemble de mes lectures…

Greer Hendricks & Sarah Pekkanen - Une femme entre nous (2018)

Une femme entre nous – Greer Hendricks & Sarah Pekkanen
blognote 4
Pas un coup de cœur à cause des 200 premières pages qui ont failli me coller une dépression sévère par le cliché de la femme rejetée, bafouée et inconsolable. Par contre, des auteurs machiavéliques qui vous baladent adroitement dans un thriller surprenant!

 

Karen Hamilton - La fille du ciel (2018)

La fille du ciel – Karen Hamilton
blognote 3
Quand l’obsession vous coupe de toute réalité en vous entraîne dans une orchestration et une manipulation mortelle, vous avez rencontré la fille du ciel! Mais ce n’aura pas été le 7ème ciel avec ce roman, à cause de personnages secondaires trop fades et d’une ascension dans la folie trop téléphonée.

Daniel Silva - La maison aux espions (2018)

Série Gabriel Allon T17 – La maison aux espions – Daniel Silva
blognote 4
Attentats. Terrorisme.
Gabriel Allon coopère avec les agences de renseignement britannique, française et américaine pour remonter la filière et arrêter le commanditaire, une « vieille » connaissance… Une série à découvrir absolument: entre géo-politique, espionnage, action et émotions, un menu complet et alléchant pour une lecture presque parfaite!

 

Mary Ann Shaffer & Annie Barrows - Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates (2009)

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates
– Mary Ann Schaffer & Annie Barrows
blognote 4
Roman épistolaire empli d’humour et d’émotions dans un contexte historique pourtant tragique, un petit bijou livresque qui se dévore très vite sur les drames de la guerre, les amitiés et les amours…

 

Marie Barthelet - Damalis (2018)

Damalis – Marie Barthelet
blognote 4
Voyage chez les Grecs au VIIe siècle avant JC. Il était fils de chef, il sera esclave.
Un roman historique de toute beauté, un parcours initiatique bouleversant et une intrigue de cour qui renversera les défenses des uns et des autres,
révélera l’amour et la trahison…

 

James Patterson & Bill Clinton - Le président a disparu (2018)

Le président a disparu – James Patterson & Bill Clinton
blognote 4
Un roman qui prête à polémique par l’identité du co-auteur… Alors oui, un prosélytisme présent au service de l’impérialisme US et de la « perfection humaine » d’un président, mais avant tout une intrigue captivante qui porte le succès de cette lecture!

 

Lee Child - Liste mortelle

Jack Reacher T8 – Liste mortelle – Lee Child
blognote 4
Aaahhh mon chouchou! Avec liste mortelle, c’est les bouleversements au sein de l’armée US, occasionnés par la chute du mur de Berlin, qui entraînent Reacher sur un parcours de santé tumultueux! Retour en arrière avec un Reacher tout jeune et une incursion inédite et émouvante auprès de sa mère! Un régal of course!

 

Guillaume Musso - La jeune fille et la nuit (2018)

La jeune fille et la nuit – Guillaume Musso
blognote 4
Le retour aux années de lycée, quand des secrets menacent l’existence et que d’autres révèlent l’amour… Un thriller qui remplit son contrat pour une lecture détente!

 

Mary Simses - L'irrésistible histoire du Café Myrtille (2018)

L’irrésistible histoire du Café Myrtille – Mary Simses
blognote 3
Comédie romantique sur fond de secret familial, une citadine qui tombe sous les charmes d’une existence hors de la cité… Une lecture pour la détente, sans prise de tête, sans prétention!

 

Barbara Abel - Je t'aime (2018)

Je t’aime – Barbara Abel
blognote 4
L’art de plonger une poignée de gens « normaux » dans une situation qui ne l’est pas. Un banal accident de la route et la rangée de dominos s’écroulent pour bouleverser le destin des ces personnes qui ne demandaient qu’à être heureuses…
Excellent roman! Bouleversant!

 

Michelle Richmond - Piège conjugal (2018)

Piège conjugal – Michelle Richmond
blognote 3
Big brother dans la sphère intime, entre bagne et secte, roman flippant qui vous fera réfléchir à deux fois avant le mariage!

 

Claire Fuller - Un mariage anglais (2018)

Un mariage anglais – Claire Fuller
blognote 3
Sensible à l’atmosphère créée par la présence des livres mais pas convaincue par la barque de ce couple qui prend l’eau au fil des silences et des trahisons…

 

Sarah Barukh - Le cas zéro (2018)

Le cas zéro – Sarah Barukh
blognote 3
Je suis passée à côté de ce roman. Trop de clichés à mon goût et cette incursion dans les années 80 avait trop le goût du réchauffé pour me captiver!

 

Récap'cat

Vouana, c’est finiiiii… donc merci de votre attention et,
comme dirait le gars,
« vous pouvez reprendre une activité normale »
et moins dangereuse pour le porte monnaie!

Piochez des idées! C’est un ordre!
Maudissez-moi d’allonger votre wishlist ou votre PAL (ô oui, j’adore!) 

Et rendez-vous le mois prochain!
Bonne lecture!

The Bear Memoria

Récap' Juin 2018

43 réflexions au sujet de « Récap’ Juin 2018… »

  1. Beau bilan que pour une fois, je dépasse d’une encolure 😆

    Marrant, toi tu as une baisse de régime et une dépression annuelle en été alors que moi, dès que printemps/été sont là, je revis !! Automne, ça va aussi, mais j’ai du mal avec le froid aux mains et aux pieds en hiver…

    • Système de vases communicants, je dépéris en été et pas toi! :p C’est terrible comme je perds le sourire et ce qui va avec avec l’arrivée de la chaleur! 😦

      • Marrant ça, parce que souvent, la majorité, c’est à l’automne qu’ils commencent à dépérir ! Bon, il fait lourd, je transpire, mais je suis pieds nus et ça, ça n’a pas de prix pour moi 😀

      • En hiver, tu te gèles, mais tu peux rajouter une couche. En été, tu crèves et tu ne peux quand même pas te dépecer?!? La chaleur me rend tout simplement folle! Je sais que je suis à contre-courant mais ce n’est pas une blague, je déprime grave! Ou alors tu me colles en pension quelque part avec une piscine et je me transforme en grenouille avec plaisir! 😀

      • Même dans la piscine, quand le soleil tape dur, tu le sens !! Je nageais avec ma casquette et même mon chapeau de paille !!!

      • J’ai mis mes doigts de pied dans de l’eau glacée, et je te jure que je ne les sentais plus du tout !!! Il a fallu longtemps avant qu’ils ne s’habituent à la froideur de l’eau 😆

      • Fallait les agiter dans tous les sens! 😀 C’est clair qu’il faut vraiment avoir un peu de folie en soi pour se trempouiller dans les torrents! Gamine, j’avais accompagner mon père à la pêche à la truite pendant un été au camping dans les Alpes. J’ai glissé. Un bain forcé dans le torrent, j’ai fait mes vocalises, je te le jure! 3:)

      • Moi j’adore tomber sur des petits torrents en rando, genre à l’heure de la pause bouffe ! Je fous mes pieds dedans et lorsque je remets mes chaussettes (après avoir essuyé mes pieds), mes pieds sont frais et je garde cette fraicheur durant un moment, ce qui, lorsqu’on marche, n’est pas déplaisant du tout 🙂

        J’adore faire trempette à mes pieds, ça les soulage, je les remercie et j’en prends soin 😉

      • J’aime bien les randos, je me concentre sur ma route, sur ma respiration, sur mon tempo pour que Chouchou et son asthme suivent. Musique dans une oreille, je suis plus concentrée que le lait chez Nestlé !

      • Comment?!? Tu n’es à l’écoute de la nature que d’une oreille? 😮 J’aime les balades mais sur le plat, la grimpette, j’aime pô! 😮

      • Oui, me faut un peu de zique dans les esgourdes, j’adore ! Avant, même à cheval, j’écoutais de la musique d’une oreille. Je ne le fais plus maintenant.

        J’aime mieux grimper que descendre, parce que les descentes en Ardèche, elles sont violentes et je me découvre des tas de muscles à l’arrière des jambes dont je ne soupçonnais pas l’existence vu qu’ils ne doivent pas bosser aussi fort chez nous. 😆

      • Ni grimpette et donc ni descente. Je ne suis pas assez sportive et je n’y prends aucun plaisir! Pour le coup, je suis davantage une contemplative de la nature! 3:)

      • Tu te feras la côte d’opale et le plat rien que le plat ! mdr

        Je ne suis pas sportive, mais j’ai toujours aimé marcher. J’allais à l’école à pied ou à vélo, à la gare à pied, sans que cela me pose problème.

      • Oh je marche beaucoup aussi… à plat si possible, surtout que lorsque je suis en ville, je suis toujours en talons, alors… vive le plat pays! :p

      • Mon pays de naissance, la Picardie, est bien plat aussi! Je ne peux pas sortir en ville sans talons, j’ai été conditionnée comme ça! Mais attention, pas des échasses non plus hein, faut pas rigoler, je tiens à mes chevilles! 😀

      • Ouaip comme une sardine! 😀 Ma mère m’a élevée avec cette notion de ville = talons et si tu es à plat, c’est les pacoulins (expression marseillaise) de la campagne! C’est ancré, c’est resté! En + quand j’ai commencé à bosser dans ma branche, « l’uniforme » de rigueur était le tailleur-talons! Conditionnée, ma pauvre! 😉

      • J’adore les sardines de chez Connétable ! J’ai vu comment ils faisaient dans un reportage et quand je passe la frontière, j’en achète !!!

        Ma grand-mère ne serait jamais allée en ville sans son sac !!!

        Pas d’uniforme chez nous, ouf !

      • Hey, quand je parle d’uniforme, je parle plutôt d’un code vestimentaire conseillé! 😉
        Ahah, je sais quoi t’offrir en cadeau alors! 😀 3:) Allez zou, quelques boîtes de sardines pour la Belette! 😉

      • Ah, pardon ! Je te voyais en uniforme strict bleu marine…. mdr

        Oh oui, des sardines, j’adore !!!! Aux tomates séchées, elles sont super !

      • PS : ce qui me tue aussi en hiver, ce sont les écarts de températures entre dehors et dedans, dans les magasins… tu as dix couches et boum, quand tu entres chez eux, tu strip-tease de suite !

      • Bah, c’est pareil en été! Tu sues dehors et quand tu rentres dans une boutique climatisée, c’est le Pôle Nord d’un coup! :p Bref, nous ne sommes jamais contents!

      • L’écart de température entre dehors (parfois 40° plein soleil) et celui qui règne dedans (moitié moins) peut te conduire chez ton médecin pour cause de pharyngite ou raideurs sur la nuque si tu as pris le froid sur le cou et le haut des épaules ! Un truc pareil m’avait immobilisé un bras en vacances et sur place, je suis allée au médecin !

      • Perso, je ne compte plus le nombre de fois où je suis au bord du malaise à cause de ces écarts de température qui me collent instantanément une migraine avec des nausées immédiates! 😮 Et c’est pareil en hiver quand j’entre dans des endroits surchauffés! 😮

      • La vie ne doit pas être facile, parce que les écarts de température, on s’en bouffe un max !!! Entrer dans un magasin surchauffé avec une veste en mouton, je le sens ! Je l’ouvre vite ! Heureusement, c’est de la bête, ça respire et ça régule ma température et je crève moins de chaud avec ça qu’avec une doudoune conventionnelle.

      • Il faut s’adapter mais c’est vrai, ce n’est pas facile! En hiver, je fais l’oignon, j’enlève ma veste dès que j’entre quelque part! Mais l’été, je ne vais pas embarquer mon manteau quand même! 😮

      • J’ai souvent une fine veste sans manche dans mon sac à dos, pour les courants d’air dans les métros, dans les stations, les airco bourré à fond dans mes magasins… tu peux tomber malade, avoir mal la gorge ou te payer une raideur mal placée dans le coup avec tout ces froids !

      • Perso, j’aimerais juste restée enfermée dans ma grotte durant les mois de grosse chaleur ou devenir grenouille dans une piscine. Mais bon, c’est juste un rêve! -_-

      • Pour le sec, par chez toi, tu repasseras! 😮 Mais sur ce point, nous ne nous ressemblons pas! Mais faut dire qu’avec ma détestation de l’été, je me sens très seule! 3:)

      • Oui, un hiver froid et sec en Belgique, c’est aussi rare que plusieurs jours de soleil d’affilé, comme maintenant ! 😀

        Oui, tu dois te sentir très seule, en effet… mais je parie que si tu cherches un peu, tu trouveras des tas de personnes qui n’aiment pas l’été, pour diverses raisons.

      • Mon seuil de tolérance baisse au fil des années! Je demande l’invention de vêtements réfrigérés pour conserver la carcasse! :p

      • Moi je rêve d’une veste chauffante !!! Ça existe, ça me tente à mort ! J’ai déjà investi dans la couverture chauffante, un must !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s