Série Gabriel Allon T17 – La maison aux espions – Daniel Silva

Daniel Silva - La maison aux espions (2018)

Daniel Silva – Série gabriel Allon T17 – La maison aux espions (2018)

blognote 4

4ème de couv’…

Gabriel Allon, espion et restaurateur d’œuvres d’art, est désormais à la tête des services secrets israéliens.

Une vague d’attentats terroristes les mènent, lui et son équipe de terrain, dans le sud de la France, et plus précisément au sein du cercle privilégié d’un couple de la haute société: Jean-Luc Martel et Olivia Watson. Ancienne modèle, Olivia feint d’ignorer l’origine trouble de la fortune considérable de son époux. De son côté, Martel ferme les yeux sur l’identité de l’un de ses clients les plus importants, dont l’ambition n’est autre que de détruire l’Occident.

Gabriel Allon, expert en manipulation, parviendra-t-il à utiliser ce couple pour parvenir jusqu’à sa cible: le commanditaire des attentats?

Mon ressenti de lecture…

Le dernier volet en date des enquêtes de Gabriel Allon m’aura coûtée une nuit de sommeil tant j’étais prise dans les mailles de cette chasse à l’homme! Et je m’aperçois que c’était déjà le cas pour son précédant roman, La veuve noire!

Ne vous laissez pas abuser par le numéro du tome, 17, car seulement une toute petite dizaine de romans de cette série ont été traduits et publiés en France. Je renonce à m’expliquer certains mystères du monde de l’édition mais je suis de plus en plus résolue à me mettre à la lecture en VO parce que sinon cela équivaut à vous vendre un puzzle avec des pièces manquantes et ça… c’est intolérable! Heureusement que les romans peuvent se lire indépendamment les uns des autres mais tout de même, cela m’agace!

Nous retrouvons la lutte contre le terrorisme islamiste, avec Daesh et l’une de ses têtes pensantes Saladin, nouveau maître de la terreur, qui avait échappé à ses poursuivants dans La veuve noire. Gabriel Allon est devenu le chef des Services Secrets israéliens mais le terrain n’est jamais bien loin pour cet ancien espion légendaire!

Des attentats sont commis en simultané, les terroristes sont passés au niveau supérieur. Londres a été touchée et c’est l’occasion de rappeler Christopher Keller, après sa petite période de tueur pour la mafia corse, pour le réintégrer dans les services sous un pseudo… Bin oui, il est officiellement mort, il y a 25 ans!

Électron libre, personnage énigmatique et dangereux, Keller remonte la piste des indices et trouve quelques maillons de chaîne menant à Saladin, en passant par une figure très en vue française, ami avec les grands, populaire et intouchable, Jean-Luc Martel. Mais la coopération entre Israël, Angleterre et France est nécessaire. Et Gabriel Allon ne refuse pas. Au contraire, il a un compte personnel à régler et n’hésite pas à tenir les rênes de la chasse à l’homme!

J’ai eu grand plaisir à retrouver Gabriel Allon dans ce roman, ainsi que Natalie et Mikhail Abramov. Heureuse de voir que la promotion d’Allon ne l’a pas scotché dans son fauteuil, au contraire, il est plus fringant que jamais! Et le duo Natalie/Mikhail apporte une touche d’émotions supplémentaires quand on connaît les épreuves que Natalie a traversées et dont elle peine à effacer les séquelles. Elle connaît Saladin et va devoir l’affronter à nouveau car elle est la seule à l’identifier.

La traque est minutieuse. On lance quelques lignes par ci, on pose quelques filets par là, le poisson est gros mais futé et prudent! L’angoisse monte au fil des pages, l’animal semble ferré mais il cache plus d’un tour dans son sac et le bougre n’est pas seul. Le jeu initié est dangereux et malgré la nasse qui semble se resserrer, toutes les anticipations, solutions de repli, méthodes de surveillance et de coercition, le groupe d’espions a beaucoup à perdre. Un échec et l’enfer terroriste se déchaînera avec davantage encore de violence…

La tension est extrême, le suspense suit et pourtant nous ne sommes pas dans un roman d’action pure qui se déverse à chaque page malgré quelques scènes bien épiques et violentes. C’est de l’espionnage, tout en nuances, en observations, en attentes et en tâtonnements! Mais l’imprévu est sans cesse au rendez-vous, vous tient en haleine et malmène votre taux d’adrénaline!

J’aime beaucoup cet auteur car il échappe à une vision manichéenne de notre monde. Bien entendu, le lecteur aime que les méchants soient châtiés mais les espions ne sont pas des anges, jouent avec les limites, n’hésitent pas, pour certains, à traverser allègrement ces mêmes frontières et il relève les petites guéguerres intestines que se livrent toutes les agences de renseignement à travers le monde. Elles adorent tirer la couverture vers l’état qu’elle représente mais se garde bien de revendiquer les échecs…

Mention spéciale à l’intervention corse dans ce roman, cela m’a bien fait sourire car Daniel Silva est très bien renseigné, a priori, et pour les lecteurs français, cette présence mafieuse est quasiment « pittoresque »!

C’est une série excellente, captivante et anxiogène tant elle colle à l’actualité par les faits réels évoqués, les situations fictionnelles mises en scène et l’analyse du développement du terrorisme dans le monde géo-politique qui est le nôtre.

À suivre ou à découvrir, un auteur incontournable, à mon sens, pour tous les fans d’espionnage!

Citations…

« (…) les vrais puissants sont ceux qui n’ont jamais sollicité de faveur. »

« Voilà ce qui arrive quand les gens comme nous font des erreurs. Les gens meurent. beaucoup de gens. »

« La sécurité même du monde civilisé était en jeu. La carrière de Gabriel, aussi. Le succès ne ferait que polir un peu plus sa réputation, mais l’échec effacerait tout ce qui avait précédé et son nom rejoindrait la liste des chefs en disgrâce, coupables d’être allées trop loin et d’avoir chuté. »

« (…) dans quel Land Cruiser la cible pouvait-elle bien se trouver? Ils avaient passé des mois à comploter, intriguer, recruter, passer des contrats, tout ça pour en arriver là: quatre véhicules, deux missiles. Une chance sur deux de réussir. »

Blog Note 4

Retrouvez la bibliographie française de Daniel Silva, ICI,
avec le lien pour mes avis.

The Bear Memoria

11 réflexions au sujet de « Série Gabriel Allon T17 – La maison aux espions – Daniel Silva »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s