Ensemble. Maintenant. Pour toujours. – Emily Blaine

Emily Blaine - Ensemble Maintenant Pour toujours (2018)

Emily Blaine – Ensemble. Maintenant. Pour toujours. (2018)

blognote 3

4ème de couv’…

Elle est la femme de sa vie.
Il doit juste la convaincre qu’il est l’homme qu’il lui faut.

Théo sait tout de Summer: il a passé une partie de sa jeunesse à la protéger de son père violent, à la tirer des pires situations. Peu à peu, il est tombé amoureux d’elle, de l’éternelle optimiste et de la femme forte qu’elle est devenue.

Summer a quant à elle toujours refusé une histoire avec lui: ses relations avec les hommes sont chaotiques et leur amitié est trop précieuse pour qu’elle coure le risque de l’abîmer. Respectueux de ce choix, Théo est resté à distance: il a veillé sur elle, en protecteur discret et bienveillant. Mais, grâce à son frère Jérémiah, il prend conscience qu’à trop attendre, il pourrait bien perdre la femme de sa vie… S’il veut un jour être heureux, il doit prendre les choses en main et convaincre Summer qu’il est l’homme qu’il lui faut.

Mon ressenti de lecture…

Aaaahhh éternelle question: l’amitié existe-t-elle entre un homme et une femme?

Théo et Summer se sont connus à l’adolescence, ont partagé de bons moments comme de moins bons dans un groupe d’amis restés soudés au fils des ans. Ils se sont perdus de vue et retrouvés. Tenter une histoire d’amour quand l’amitié est solide? Est-ce bien raisonnable?

Comme si je n’avais pas une bibliothèque pharaonique et une PAL himalayenne, je n’ai pu résister au challenge lancé par NetGalley d’accéder une sélection de romans pour partager des avis de lecture. Cette sélection ne cernant pas que mes styles préférés, j’en ai profité pour sortir de ma zone de prédilection pour découvrir Emily Blaine, auteur de romances, dont j’ai déjà entendu parler et qui semble jouir d’une certaine notoriété.

Alors je rassure certaines personnes de mon entourage qui préparaient déjà mon internement: il n’y a pas eu de miracle divin, le style « romance moderne/chick lit » n’est pas pour moi. Personnellement, je trouve cela fade, téléphoné, archi-prévisible, tellement lisse et superficiel.

Mais je vois tout à fait ce qui plaît dans ce genre de romans sans prise de tête et qui s’adresse, je pense à un lectorat jeune qui doit encore rêver du prince charmant même si je trouve légitime de m’interroger sur le portrait du prince de ces demoiselles au XXIème siècle. Ouaip, c’est côté cynique et désabusé à la vue de toutes ces nuances de n’importe quoi.

Mais avec ce style de romance, nous restons dans le conventionnel bon enfant, pas d’exploration d’une libido bizarre ou de performances acrobatiques, c’est une belle histoire d’amour classique.

Théo est un amoureux patient, mais patient… qui ronge son frein sous le couvert d’une amitié sans faille et laisse toute liberté à sa belle. Et Summer est une maniaque du contrôle qui porte encore les cicatrices d’une enfance et jeunesse traumatisée, elle refuse de s’abandonner et de laisser tout pouvoir à l’autre de la blesser.

L’intrigue est légère et sympathique avec une juste dose d’humour, de cache-cache amoureux, de petits caprices, tergiversations et de petits drames pour assombrir le ciel bleu des amoureux.
L’écriture d’Emily Blaine est agréable et fluide, à l’image de son roman, sans prise de tête.
Le tout est bien construit, sur un fond d’érotisme soft avec les sentiments qui restent à l’honneur.
Un happy end porteur d’espoir et de jours heureux pour les personnages et sûrement les lectrices.

Mais décidément, ce style n’est pas fait pour moi. À conseiller pour passer le temps sur la plage ou les transports ou pour les fans de jolies histoires à l’eau de rose…

Citation…

« (…) pourquoi les hommes pensent-ils toujours que le refus d’une femme était forcément lié à un autre homme? »

Blog Note 3

The Bear Memoria

11 réflexions au sujet de « Ensemble. Maintenant. Pour toujours. – Emily Blaine »

    • J’avoue quand même dans mon avis que ce n’est pas mon style livresque préféré, loin de là donc il faut le prendre avec un peu de recul car je n’ai guère de points de comparaison avec des romans du même type! 😉

      • Mais tu ne sais pas mettre les pieds dans l’eau !! On va à la Côte d’Opale, là où personne ne peut laisser son drap de plage parce que l’eau monte jusqu’aux falaises !

      • J’adore l’eau, j’adore nager mais je hais les gens, la foule, les odeurs de crème solaire! -_- C’est clair que je préfère les côtes du Nord, la Bretagne que les plages du sud! 😮

      • Je fuis la côte belge que certains séparatistes voulaient rebaptiser « vlaams kust », la côte flamande… puis ils s’étonnent que la fréquentation baisse, chez eux ! Ils sont chiants, râleurs et en plus, les digues ne sont pas sauvages comme à Cap blanc nez, on a des magasins, des immeubles… TROP DE GENS !!

        Côte d’opale, on ne me reproche pas d’être francophone, on ne m’engueule pas, on me traite bien et les plages sont calmes, hormis des joggeurs, marcheurs, surfistes, et autres, mais tu as la plage pour toi !

      • On est d’accord pour avoir la plage pour soi! 😀 On va lancer une campagne de noyades de chieurs? 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s