Citation livresque du soir…

oouuaaahhh

« Pour lui, cette guerre n’était faite que de papier et d’ombres.
Celle qu’il avait connue, la première, n’était qu’argile et boue, un horizon dévasté, tranché par les fils barbelés, et le ciel parfois si plein de fer et d’acier qu’il ne semblait y avoir de place pour rien d’autre.
Mais il avait parfois trouvé au combat une honnêteté qui n’existait nulle part ailleurs.
Un réconfort dans la compagnie d’hommes exposés aux mêmes dangers, courant les même risques.
Parfois, il valait mieux affronter ouvertement le danger que de se glisser ainsi dans la pénombre. »

Gregor Reinhardt T1 – L’homme de Berlin – Luke McCallin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s