Lise Lartéguy T2 – Coupable – Jacques-Olivier Bosco

Jacques-Olivier Bosco - Coupable (2018)

Jacques-Olivier Bosco – Lise Lartéguy T2 – Coupable (2018)

blognote 4

4ème de couv’…

Internée à l’adolescence parce qu’elle souffrait de troubles psychologiques, Lise s’est liée à des filles avec qui elle a tout partagé, des « monstres » comme elle.
Et elle a rencontré son double.

Des années plus tard, Lise est lieutenante à la brigade criminelle de Paris. Quand elle est amenée à enquêter sur la mort de l’un de ses proches, le passé trouble de sa famille réapparaît. Et les secrets de son enfance refont surface.

Que s’est-il réellement passé lorsqu’elle avait treize ans, dans cette ferme aux murs recouverts de sang?

Et pourquoi est-elle revenue, celle qu’elle appelait sa « jumelle », son double maléfique?

Mon ressenti de lecture…

Pierre Boisfeuras, grand ponte de la Police Judicaire parisienne et accessoirement le parrain et protecteur de Lise Lartéguy, lieutenant de police déjantée, est assassiné la même nuit pour laquelle celle-ci n’a que des souvenirs très flous. La menace de sa mise à pied après un énième débordement aurait-elle eu pour conséquence que Lise perde tout contrôle au point d’être coupable?

C’est avec plaisir que je retrouve Lise Lartéguy, lieutenant à la Brigade criminelle de Paris, découverte avec le gros coup de cœur de Brutale. Entre flashbacks des années 90 à l’époque de son père, des années 2000 au moment de son adolescence et le présent, il n’y aucune excuse pour lâcher ce roman.

Si l’effet de surprise de la rencontre avec Lise, une femme dangereuse totalement asociale, ultra-violente, sans cesse borderline mais tout de même attachante, est passé, quelle joie de constater que son auteur la malmène toujours aussi durement!
Nous en apprenons davantage sur l’origine de la brutalité animale qui l’habite à une période adolescente déjà bien perturbante en temps normal, avec son internement pour troubles psychiatriques et la rencontre avec sa « jumelle ».

Avec des notes telles que « inapte à la vie en communauté », « possibilité de schizophrénie », « impulsive et asociale », « agressive dans son rapport à l’autorité », « susceptible d’actes de violence non contrôlés », « demande d’encadrement, de fichage et d’éloignement […] pour son propre bien et celui d’autrui » venaient à être connues, c’est la carrière de Lise et celle de son parrain qui sont fichues. Lise s’en est toujours sortie mais avec Coupable, les choses se gâtent sérieusement.

Surtout avec la vendetta personnelle menée par le substitut du procureur, Antoine Martignon, aidé par le fils de Boisfeuras.

J’ai eu le coup de foudre pour ce personnage charismatique qui, de par son job, combat quotidiennement le mal et la violence mais qui est possédée littéralement par des démons personnels qui la mettent en danger et la maintient en déséquilibre permanent. Lise est l’otage de ce combat intérieur, intime, personnel et usant qui lui bouffe son énergie dans ses batailles incessantes. La tension se ressent au fil des pages. Lise est une force de la nature pour ne pas succomber à une folie destructrice et hors de contrôle.

Sa relation avec Solveig est attendrissante et apporte un peu plus d’humanité au personnage de Lise, au-delà de sa fragilité psychologique, mais calmera-t-elle durablement la bête?
Et sa répugnance à tuer image son système de valeurs atypique qui consiste à se défouler sur la lie criminelle de la société, surtout celle qui a la chance ou le talent de passer au travers des mailles de la justice mais sans ôter la vie. Les frontières sont ténues et troubles et ne facilitent pas les efforts de Lise à maîtriser une existence dans les clous alors que le Mal s’agite et grignote ses entrailles.

J’ai beaucoup apprécié remonter le passé pour vivre l’amitié qui unit le père de Lise et Boisfeuras. Une amitié qui a perduré bien au-delà de la mort, est restée loyale et fidèle et a vu le « problème Lise » se poser bien avant l’adolescence. L’enquête autour de son assassinat éclaire la vie privée de celui-ci, de ses relations familiales et amicales, de ses ambitions professionnelles et de la difficulté à tout mener de front quand un électron sauvage comme Lise est dans les parages! Et je suis bien curieuse de voir comment Lise va poursuivre son chemin au sein de la police alors que cette référence paternelle disparaît!

L’écriture de l’auteur est toujours agréable, enlevée et incisive. Il n’y a pas de rôles de figuration dans ses romans, chaque personnage apporte sa pierre à l’édifice pour enrichir l’intrigue et étoffer le portrait de Lise l’indomptable. Le lien entre les époques traversées se tisse peu à peu pour un dernier tiers de roman trépidant, même si quelques réponses restent en suspens… dans l’attente de la suite!

Après cette lecture nerveuse et riche, je déclare donc Jacques-Olivier Bosco, Coupable de devoir continuer à nous régaler avec les aventures de Lise Lartéguy!

Citations…

« Elle adorait son boulot de flique, et chaque nouvelle affaire était comme un défi à relever qui la prenait tout entière. »

« Mais le mal est fait. Ça nous a transformées, sauf que personne ne nous considère par rapport à ce qui nous est arrivé. On regarde juste ce qu’on est devenues. »

 

Blog Note 4

 

Retrouvez mon avis sur le premier tome, Brutale, ICI.


Et la bibliographie entière de Jacques-Olivier Bosco, ICI, avec le lien vers mes avis car oui, j’ai tout lu de lui! 

The Bear Memoria

2 réflexions au sujet de « Lise Lartéguy T2 – Coupable – Jacques-Olivier Bosco »

  1. Hello petit chat noir, un immense merci pour ton retour ( en retard désolé j’étais loin) tu fais partie des lectrices auxquelles je pense lorsque j’écris, qui me donne envie d’essayer de faire mieux, de ne pas décevoir, et donc de faire quelque chose de nouveaux mais avec un ADN particulier, merci vraiment merci , je sais que je n’ai pas travaillé en vain, et cela me booste pour la suite, au plaisir pour de prochaines lectures. 🙂
    JOB

    • Héhé, je sais où tu étais, j’ai suivi le parcours! 😀 Merci beaucoup! Et tu fais partie de mes auteurs français préférés donc impossible de rater un petit nouveau. Et comme j’ai déjà eu l’occasion de te le dire, grâce à tes romans, je suis un peu réconciliée avec ce sud que je déteste tant pourtant! Il faut le faire! 😀 Bon, c’est bien beau les voyages, j’espère que tu as fait le plein d’inspiration, le travail d’écriture t’attend! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s