Promise Falls T1 – Fausses promesses – Linwood Barclay

Linwood Barclay - Fausses promesses (2018)

Linwood Barclay – Promise Falls T1 – Fausses promesses (2018)

blognote 3

4ème de couv’…

Il s’en passe de belles à Promise Falls, charmante bourgade de trente-six mille âmes. Des agressions répétées sur le campus, un nourrisson kidnappé par un « ange », une femme sauvagement assassinée dans sa cuisine. Et vingt-trois écureuils retrouvés pendus à la grille du parc. Ce coin paumé des États-Unis serait-il devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour les esprits dérangés?

C’est bien ce qui affole le débonnaire inspecteur Barry Duckworth, dont la pression artérielle ne cesse de grimper: quel genre de psychopathe aurait pris ses quartiers en ville? Y a-t-il seulement un lien entre tous ces faits divers?

La chasse au crime commence. Aidé de David Harwood, père de famille déprimé et journaliste au chômage, Duckworth se lance dans une déroutante enquête, qui ne tarde pas à virer au cauchemar.
Qui a dit que Promise Falls était une petite ville tranquille?

Mon ressenti de lecture…

Il s’en passe de drôles à Promise Falls…
Une économie qui périclite, un journal qui ferme ses portes, une brochette d’une vingtaine d’écureuils morts, un violeur en puissance sur le campus, un ancien maire qui essaye d’acquérir une nouvelle virginité pour briguer un mandat tout neuf et un assassinat des plus horribles…
Qui a bien pu tuer cette jeune femme, Rosemary, dans sa cuisine? La personne qui a enlevé son enfant? La nounou?
Et que représente ce mystérieux nombre 23?

Et dire que David est revenu dans cette petite ville provinciale pour mener une petite existence tranquille en prenant le temps de s’occuper de son fils qu’il élève seul…
Il se retrouve sans emploi, obligé de vivre chez ses parents et embarqué dans une enquête pour disculper sa cousine, Marla, fragilisée par la perte de son bébé des mois auparavant, à l’équilibre mental quelque peu précaire et suspect idéal dans le meurtre de Rosemary.

On ne sait plus où donner de la tête avec tous ces mystères pour une si petite ville!

Fausses promesses est le premier opus d’une série consacrée à Promise Falls mais nous ne sommes pas véritablement en terrain inconnu puisque des personnages dont on a fait la connaissance dans Ne la quitte des yeux, Les voisins d’à côté ou La fille dans le rétroviseur réapparaissent pour notre plus grand plaisir!

On y retrouve le style agréable de Linwood Barclay et un peu d’auto-dérision et d’apitoiement pour ce brave David qui considère son retour chez papa-maman comme un échec de vie et non pas une transition.
L’enquête principale reste cousue de fil blanc mais la multitude de personnages secondaires et de leurs drames occupent suffisamment le lecteur pour ne pas l’ennuyer sur un dénouement que l’on pressent rapidement.
Aucun temps mort, donc, tant tous ont l’air d’avoir un secret à cacher!
Et comme tous les faits étranges qui ébranlent Promise Falls ne trouvent pas de réponse en ce seul roman, le cliffhanger nous maintient sur la brèche pour la suite!
Sans faire taire totalement, tout de même, un certain sentiment tenace… de frustration!

C’est donc une affaire à suivre, pour tous les fans de l’auteur!

Citations…

« Elle commença à baisser son fusil. Si elle me tirait dessus maintenant, ce serait ma poitrine qui serait emportée et pas ma tête. Un léger mieux, peut-être. »

« On ne pouvait pas régenter la vie de ses enfants, se disait-il. C’était déjà suffisamment difficile quand ils étaient adolescents, alors, une fois qu’ils étaient devenus adultes, tout pouvait arriver. Vous pouviez leur faire savoir que vous étiez là pour eux, mais pour ce qui était de leur dicter leur conduite, autant essayer d’apprendre à une chèvre à piloter un tracteur. »

Blog Note 3

 

The Bear Memoria

4 réflexions au sujet de « Promise Falls T1 – Fausses promesses – Linwood Barclay »

      • J’ai cru à un moment donné qu’ils disaient la vérité, j’étais jeune et bête ! Je suis toujours jeune, mais j’ai compris que les promesses n’engagent que ceux qui les croient… :p

      • Comme toi, j’ai cru un temps que la politique était peuplée de quelques hommes de bonne volonté! Que nenni! 😮

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s