Une minute d’attraction – Carrie Elks

 

Carrie Elks - Une minute d'attraction (2018)

Carrie Elks – Une minute d’attraction (2018)

blognote 3

4ème de couv’…

Londres, 31 décembre 1999, une soirée de réveillon ultra chic. Gothique jusqu’au bout des ongles et armée d’un sens de la répartie hors norme, Hanna donne un coup de main à sa mère, traiteur.

Aux antipodes, Richard, impeccable dans son costume cravate, est un New-Yorkais aisé que son père destine à Wall Street.

Hanna le désarçonne autant qu’elle le séduit. Il n’a jamais rencontré une fille comme elle.

12 mai 2012. Hanna et Richard ne se sont plus adressé la parole depuis des années. Elle est pourtant là, à New York, pour lui révéler un secret explosif.

Mon ressenti de lecture…

Sortant d’une lecture très académique et sérieuse, j’avais envie d’un roman Feel Good pour m’aérer le neurone. Chose faite avec Une minute d’attraction de Carrie Elks.

Hannah et Richard font connaissance à la veille du XXIème siècle. Ils sont jeunes, aux antipodes l’un de l’autre et pourtant une étincelle jaillit. En douze ans, leur relation vivra des hauts et des bas, des joies et des drames, oscillera entre amitié et amour. Qui aura le dernier mot?

Le prologue annonçant la couleur, c’est bien dommage car le scénario de base est ultra classique dans ce style de roman et stéréotypé.
Richard est un jeune homme aisé qui saute dans un avion comme il change de chemise, un brin coincé, légèrement plus âgé que la jeune fille, Hannah, d’origine plus modeste, plus originale et pétillante.
Mais comme ces personnages sont bien sympathiques, j’ai pris plaisir à suivre leur relation mouvementée, entre retrouvailles ou déchirures.

Le drame du 11 Septembre 2001, la maladie, le deuil et la dépression de Hannah sont des événements qui ajoutent une note dramatique qui n’est pas trop larmoyante et lourde. Donc on reste dans le roman que je qualifie de Feel Good et même si on se doute bien de la fin, c’est agréable!

C’est une romance qui se veut moderne et pêchue, avec la passion de Hannah pour la musique et son métier de critique et ses looks gotique ou rock-garage! Et perso, rien que le passage avec Last nite de The Strokes m’a comblée! D’ailleurs, c’est le groupe que j’écoute juste là, maintenant, pour prolonger le plaisir!

C’est donc un bon moment de lecture sans prise de tête ni prétention, une histoire d’amour tendre et chaotique, loin de la tendance actuelle de toutes les nuances de BDSM (par tous les dieux, merci, merci!), qui ravira le romantisme du lecteur!

Citation…

« Tous les espoirs de Hanna se sont dégonflés, tels des ballons de baudruche oubliés dans le froid après une fête d’anniversaire. »

 

Blog Note 3

 

 

3 réflexions au sujet de « Une minute d’attraction – Carrie Elks »

  1. Ping : Une Minute d’attraction, Carrie Elks – Eirine et ses lectures

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s