Les ombres du Vieux Carré – Samuel Fessard

Samuel Fessard - Les ombres du Vieux Carré (2017)

Samuel Fessard – Les ombres du Vieux Carré (2017)

4ème de couv’…

Dans un quartier cossu de Washington, Nora se réveille un matin, amnésique. Elle ne reconnaît plus personne, pas même son mari Ethan ou ses trois enfants.

A New-York, un chef d’entreprise à qui tout réussit, Owen, vit la même situation: sa femme, sa société, son appartement, tout lui semble étranger.

Désemparés et victimes de rêves étranges, ils cherchent à tout prix quelqu’un capable de comprendre, et de répondre à leurs questions.
Owen et Nora font alors connaissance au détour d’un site de chat et décident de s’allier pour résoudre cette énigme, en suivant les indices laissés dans leurs songes.

Parviendront-ils à comprendre ce qu’il leur est arrivé? Pourront-ils un jour retrouver leurs souvenirs et reprendre le cours de leur vie?

Mon ressenti de lecture…

Diantre, mon avis sera aussi court que ce roman/nouvelle. Guère plus d’une centaine de pages et… heureusement!

Scénario schématique, quelques fautes qui agressent l’œil, une écriture un peu lourde et maladroite, un manque de profondeur dans la psyché des personnages et une intrigue sans aucune originalité. Voici ce qu’est mon avis en quelques mots.

Tout est contenu dans le titre et la 4ème de couv’: un homme à New York, une femme à Washington, une amnésie et un rêve commun et… le Vieux Carré! Il ne faut malheureusement pas être grand clerc pour supposer logiquement une histoire d’amour sur fond de magie vaudou.

Le pitch était sympa mais quand j’ai vu le nombre de pages, à réception du roman, je me suis dit qu’il était impossible de broder une histoire passionnante en si peu de temps.
Et j’avais malheureusement raison.
Les personnages ne sont même pas sympathiques, le lecteur a trop peu de temps pour s’attacher à eux et leur amnésie au quotidien est peu crédible. Aucun suspens pour relever l’intrigue, aucune subtilité pour amener le dénouement.

Je n’ai donc, vous l’aurez compris, absolument pas adhéré à cette lecture et ce n’est pas la petite note surnaturelle induite par la magie vaudou qui apporte un quelconque intérêt à cette bluette.

Citations…

« Ils ne nous restent plus qu’à écrire notre histoire. »

Note: 2/5

Blog Note 2

 

2 réflexions au sujet de « Les ombres du Vieux Carré – Samuel Fessard »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s