La trilogie des ténèbres T2 – La frontière des ténèbres – Jean-Luc Bizien

Jean-Luc Bizien - La trilogie des ténèbres T2 - La frontière des ténèbres (2011)

Jean-Luc Bizien – La trilogie des ténèbres T2 – La frontière des ténèbres (2011)

4ème de couv’…

En répondant à l’appel de son mystérieux homologue coréen, l’ex-grand reporter Seth Ballahan croit s’offrir un séjour d’agrément.
Hélas, sitôt arrivé à Séoul avec sa femme et sa fille, il sera confronté à un double homicide.

Des meurtres impossibles, perpétrés dans un village-pilote, entièrement géré par l’électronique et la vidéo.
Qui a frappé derrière les murailles du village? Qui a pu s’introduire dans cet Éden de façade, ce nirvana sécuritaire? Quel monstre est assez puissant pour se jouer des caméras, des gardiens et du système de surveillance?

Ballahan devra, pour le savoir, réunir toutes les pièces d’un puzzle effrayant… Et faire équipe, pour l’occasion, avec un homme revenu d’entre les morts. Ange ou démon, parce qu’il est rescapé de l’Enfer, cet homme est le seul capable de défier les autorités de Corée du Nord.

Sous les yeux de Seth, il franchira la terrible frontière du pays le plus fermé du monde, dans le seul but de libérer une femme et un enfant.

Ballahan, impuissant, devra de son côté jouer une véritable partie d’échecs avec la mort, au terme de laquelle se dévoilera une autre vérité, plus terrible encore.
Car si la frontière séparant Nord et Sud est bien visible, les ténèbres s’étendent des deux côtés…

Mon ressenti de lecture…

Deuxième volet de La trilogie des ténèbres et des ténèbres, une lumière refait surface.
Une lumière qu’on pensait définitivement éteinte à la fin de L’évangile des ténèbres.
Mais pour briller, elle se doit de replonger encore et toujours dans l’obscurité…
Pour sauver sa famille, nul obstacle est insurmontable!

Ballahan pensait également être sorti des ténèbres, avec quelques fantômes hantant ses nuits mais avec cette nouvelle petite vie ajoutée à la sienne et celle de son épouse… Mais il est redevable et honorera sa dette… coûte que coûte!

Seth Ballahan est insupportable dans L’évangile des ténèbres et ce n’est pas en devenant papa qu’il m’est devenu sympathique! Autant le dire tout de suite, c’est un personnage dont j’aimerais franchement botter les fesses! Il apprécie certainement les joies familiales mais n’a pas l’esprit tranquille et se précipite dès que son devoir l’appelle ailleurs. Amour filial ou conjugual, il sonne un peu faux aux oreilles d’un tel individu, obligé de faire un effort pour oublier sa petite personne et qui rabaisse son caquet dès que le ton se fait trop incisif!

Tout comme pour le premier tome, je me suis davantage intéressée à la facette nord-coréenne qu’aux états d’âme de l’américain! L’enquête dans un village pilote, ultra-sécuritaire et reflétant une vie parfaite, ne m’a pas captivée car dès le départ le lecteur sait que le temps octroyé pour résoudre les assassinats perpétrés en son sein est court, très court, trop court pour que ce soit accrocheur.

Par contre la réflexion qui découle de l’existence de ce genre de village est intéressante. Il existe déjà des résidences aux States et ailleurs, censées procurer sécurité et bulle paradisiaque, et se pose l’éternelle question: le « tout sécuritaire » à la Big brother est-il la nouvelle forme d’aliénation de l’humain moderne?
Si le sujet est abordé dans ce roman, c’est davantage, à mon sens, pour renvoyer dos à dos les deux Corées. En effet, si l’une se veut ouvertement et arbitrairement tyrannique alors que l’autre se plaît à la jouer plus occidentale que les occidentaux, la finalité n’est-elle pas la même: contrôler son peuple?

L’incursion en Corée du Nord est, par contre, passionnante! Dommage qu’il faille attendre la moitié du roman pour qu’elle s’amorce et qu’elle soit aussi rapide! Mais quel suspens! Tripes nouées, jetant un regard au-dessus de son  épaule toutes les 5 secondes, ces passages vous nouent la gorge et vous donnent des suées froides! Une chasse à l’homme haletante qui vous laissera pantelant, sur le pont de la liberté… euh… de l’Amitié sino-coréenne qui enjambe le fleuve Yalu.

La psychologie asiatique est finement analysée et face à un américain égotique tel que Seth Gallahan, l’auteur s’en est donné à coeur joie pour quelques scènes bien ironiques et cocasses. Ce sont, vous l’aurez compris, les personnages asiatiques qui remportent mon suffrage: plus réservés, plus contradictoires et plus profonds.

Au regard de l’actualité, cette confrontation livresque entre Asie et Occident impacte sur notre vision de ce pays, tout comme celle que nous avons sur nos sociétés et sur les dangers latents que nous courrons dans notre laxisme…

Je m’interroge sur ce que me réserve le dernier volet de cette trilogie! J’ai bien une petite idée mais…
Rendez-vous pour le final!

Citations…

« C’était la seule loi de l’univers que les hommes n’avaient pas su détourner: on ne refaisait jamais le parcours, on se contentait d’avancer, de se lever chaque jour, de poser un pied devant l’autre, seul ou accompagné, jusqu’au bout.
Jusqu’à la fin. »

« En bon militaire, ancien officier des renseignements nord-coréens, il mesurait l’importance du secret. Il savait les dangers à laisser des témoins. »

« Je ne pense rien. Je lis le dossier, je pose des questions, je note les réponses. Je mets les éléments bout à bout et je les confronte. Ce n’est qu’à ce prix que nous aurons une vision globale de l’affaire et que nous pourrons la résoudre. »

« Tolérer la violence volontaire, gratuite, juste une fois… C’était l’accepter d’abord, la banaliser ensuite.
C’était franchir la limite ténue entre Bien et Mal. »

Blog Note 3

À revoir: mon avis sur le premier tome: ICI

6 réflexions au sujet de « La trilogie des ténèbres T2 – La frontière des ténèbres – Jean-Luc Bizien »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s