Au fond des bois – Karin Slaughter

karin-slaughter-au-fond-des-bois-2017

Karine Slaughter – Au fond des bois (2017)

4ème de couv’…

Lena est flic.
Un soir, elle est sauvagement agressée à son domicile.
Alors que son mari Jared est touché à la tête, elle perd le contrôle et, prise d’une rage meurtrière, tue tout aussi sauvagement l’un de ses agresseurs.

L’enquête commence, ardue et douloureuse.
Ses ramifications rejoignent progressivement celle d’un autre dossier: l’investigation sous couverture menée par Will Trent pour localiser BigWhithey, un pédophile proxénète qui domine un trafic d’héroïne depuis son repaire, au fond des bois…

Par le biais d’une intrigue d’une redoutable complexité et déployée à rebours, Au fond des bois révèle la férocité de la nature humaine dans toute sa noirceur.

Pour autant, Karin Slaughter fait le pari de personnages tout en nuances, et montre que la lumière est au bout du chemin.

Mon ressenti de lecture…

Merci aux Éditions Harper Collins et à Babelio pour l’envoi du petit dernier de Karin Slaughter: Au fond des bois.

Je suis une fidèle de cet auteur depuis des lustres et je ne m’en lasse pas!

Ce roman peut se lire indépendamment mais il faut savoir que c’est le 7ème volet des aventures de Will Trent, avec interaction de personnages de la série des Grant County.
Oui, il faut le savoir car comme pour toute série incluant un ou des personnages récurrents, toutes les maisons d’édition (ou presque) ne mentionnent jamais nulle part sur les livres qu’il s’agit d’une série, et de la place desdits romans au sein de ces séries. C’est agaçant mais c’est ainsi. Question de marketing, j’imagine! Mais qui, à mon avis, est un très mauvais calcul pour fidéliser le lectorat.

Enfin bref, pour les lecteurs qui n’auraient pas suivis les romans précédents, Karin Slaughter remémore adroitement les liens existant entre ses différents personnages mais quelques rappels non détaillés du passé procurent le sentiment au lecteur lambda qu’il attrape le train en marche.

En quelques mots: Jared est le mari de Lena, le beau-fils de Sara, le fils de Jeffrey et de son ex, Nell.
Will est le nouveau compagnon de Sara.
Jared, Lena, Jeffrey et Will sont tous des flics ou agents.
Sara était médecin légiste, retournée depuis à une médecine des vivants.
Vous me suivez?
Sara et Nell détestent Lena car elles l’accusent d’avoir causé la mort de Jeffrey, son co-équipier, et d’avoir mis le grappin sur le jeune fils de Jeffrey, Jared.
Voilà pour l’ambiance familiale!

Alors quand Jared se retrouve entre la vie et la mort lors d’une sauvage agression du couple à leur domicile, il est sûr que l’inimitié envers Lena ne va pas disparaître… loin de là!
Parce que, forcément, cette agression, ne peut être qu’à cause de Lena.
De plus, Lena traîne pas mal de casseroles professionnelles et ce n’est pas Will, agent de GBI, qui va croire spontanément en son innocence possible.

L’enquête de Will pour débusquer BigWhithey, un gros ponte du trafic de drogues, en infiltrant la base de l’organisation, va s’intensifier alors que l’auteur nous entraîne en arrière pour vivre l’enquête de Lena, découvrir que cette fameuse descente qui l’a menée devant les Affaires Internes va au-delà de la drogue et de l’argent.
Parce que ces deux enquêtes s’entremêlent, parce que courir après plusieurs lièvres peut mener à la tête de l’organisation.
Cette double intrigue est passionnante et dense, comme d’habitude.
Entre la non-communication des services de police, les têtes brûlées, les pervers et les corrompus, le lecteur a matière à se mettre sous la dent pour essayer de trouver les coupables! Beaucoup de personnages, un fil conducteur qui parfois se perd dans quelques longueurs, mais en substance, c’est un très bon épisode dans la série des Will Trent.

Pour les habitués, je rajoute que j’aime beaucoup l’évolution de Will Trent, dyslexique, au passé chaotique et douloureux, qui en prend plein la gueule (c’est le cas de le dire ici!) mais qui semble cheminer vers un peu de paix.
Faith, la co-équipière de Will est rafraîchissante avec son franc-parler et reste, somme toute, égale à elle-même.
Lena est toujours aussi ambivalente. On la déteste ou on la trouve sympa, c’est selon. Un personnage que je trouve un peu agaçant mais dont les fragilités rattrapent le côté tête à claques.

Entre roman noir et polar à suspens, une très agréable lecture pour les fans mais que je déconseille tout de même à ceux qui ne connaissent pas l’auteur, pour la raison invoquée en tête d’article!

Citations…

« Tu sais quoi? Il y a longtemps, mon père m’a dit que rêver de vengeance, c’était comme de boire du poison et s’attendre à ce que ce soit l’autre qui meure. »

« Elle aurait dû déjà avoir récupéré, mais son corps s’accrochait au traumatisme, comme pour retenir le poison qui la dévorait de l’intérieur. »

« Pour certaines personnes, tout était toujours en noir et blanc. Elles croyaient que la vengeance allégeait la douleur, alors qu’elle ne faisait qu’infecter le chagrin. »

« La vertu contient son propre pardon. »

« (…) on ne laisse pas un otage aux mains d’un forcené. On ne lui offre pas la chance de se déplacer vers un autre endroit. On saisit la moindre opportunité.
Ou bien c’est l’autre qui le fait. »

« C’était exactement comme ça qu’elle se sentait maintenant – sous le choc. Comme après une décharge électrique. À terre. Tendue de tout son corps. Les nerfs en feu. Seulement, cette fois, il n’y avait personne pour l’aider. Cette fois, elle était entièrement seule. »

« Oui. C’est toujours les plus durs qui tombent le plus fort. »

« À l’époque, Lena se levait chaque matin prête à se battre seule contre le monde entier – jusqu’à ce que le monde l’envoie mordre la poussière. »

Note: 4/5

Blog Note 4

babelio-masse-critique

Publicités

11 réflexions au sujet de « Au fond des bois – Karin Slaughter »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s