Citation livresque du jour!

pere-noel-chat

« A force d’entendre les récits et les commentaires de son père sur son travail, sans doute en savait-elle trop sur les fragilités de la nature humaine, de sorte qu’elle voyait bien que les hommes les plus puissants et les femmes les plus élégantes n’étaient pas moins exposées aux faiblesses qu’un valet ou une femme de chambre. »

Un Noël à New-York – Anne Perry

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s