Citation livresque du soir!

cita0112

« – C’est comme si un moustique avait voulu se battre contre un éléphant. Je ne comprends pas, vous, un homme raisonnable!
– Non, et vous ne le comprendrez jamais. Peu importe qu’il n’y en ait qu’un qui lutte ou bien dix mille; quand celui-là se rend compte qu’il doit lutter, alors il lutte, qu’il y ait des gens qui luttent à ses côtés ou non. Il fallait que je lutte, et si c’était à refaire je le referais. »

Seul dans Berlin – Hans Fallada

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s