Citation livresque du soir!

topblog

« Le tir au fusil, à grande distance, combine plusieurs paramètres. La chimie, la mécanique, l’optique, la géophysique et la météorologie entrent en ligne de compte. Et, surtout, le corps et l’esprit de l’être humain.

Les tireurs d’élite sont des hommes comme les autres. Les hommes sont faits de chair et de muscles qui tremblent et s’agitent, du cœur qui bat parfois violemment et des poumons qui s’emplissent et se vident continuellement.
Chaque nerf vibre d’une énergie invisible. On n’est jamais absolument immobile. Si pendant le premier mètre que la balle parcourt – jusqu’au bout du canon –, celui-ci bouge de deux millimètres, la balle passera, huit cents mètres plus loin, à un mètre vingt de la cible. Deux millimètres multipliés par huit cents, ce n’est pas rien. »

Les caves de la Maison Blanche – Lee Child

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s