Marcus Sakey – Des gens bien

Marcus Sakey - Des gens bien

Marcus Sakey – Des gens bien (2009)

 

4ème de couv’…

Vous trouvez 400.000 dollars en billets usagés chez votre locataire, victime d’un arrêt cardiaque. Au moment d’appeler la police pour signaler le décès, que se passe-t-il dans votre esprit?
400.000 dollars.
Plus de billets que vous n’en avez jamais vu. De quoi payer vos dettes, de quoi envisager un avenir auquel vous ne croyiez presque plus. De quoi changer de vie.

Il suffit de prendre une décision. Une simple décision.

Telle est l’irrésistible tentation qui s’offre à Tom et Anna Reed, jeune couple sans histoires, qui essaie en vain, depuis des années, d’avoir un enfant malgré le coût démesuré des traitements de fertilité.
Tom et Anna n’ont que quelques heures pour prendre cette décision.

Vont-ils, une fois encore, partager la même vision des choses?
Leur amour résistera-t-il à l’engrenage machiavélique dans lequel ils vont entrer? Resteront-ils, envers et contre tout, « des gens bien »?

Mon ressenti de lecture…

Qui ne sait jamais poser la question de ce qu’il ferait s’il se retrouvait par hasard en possession d’une grosse somme d’argent tombée du ciel?
Dans une société de consommation à outrance régie par le Tyran Argent, personne certainement…

C’est le sujet Des gens bien…
Un jeune couple endetté par une succession de tentatives de FIV, toutes avortées, trouve par inadvertance des liasses de billets chez son locataire opportunément décédé d’une overdose suivie d’une crise cardiaque.
400.000 dollars… De quoi éponger leurs dettes, entamer un autre traitement médical, alléger leurs esprits…
Tentant…
Ils tentent…
Mais c’est sans compter que cet argent est le fruit d’un braquage et que les propriétaires illégitimes de cet argent ne sont vraiment pas décidés à laisser cet argent s’envoler innocemment dans la nature…

Et 400.000 dollars pour se retrouver au milieu d’un règlement de compte sanglant est-il un choix bien judicieux?

La tentation, la cupidité, l’envie, la limite entre le bien et le mal, l’amour… autant de sujets abordés dans ce roman sur fond de thriller énergique et décapant! Les questionnements autour de ces thèmes sont distillés au fur et à mesure que les protagonistes cavalent après tous ces billets!
D’une situation quasi anodine, une descente infernale emporte ce jeune couple « normal » focalisé dans l’envie d’un enfant au point d’en avoir perdu de vue leur intimité et amour qui les unissaient, au point de s’embourber dans les dettes.
Ils s’embarquent sans réelle conscience des conséquences: ils pensent s’en sortir sans souci car, à la base, ils sont des gens bien. Quelle naïveté quand l’appât du gain les pousse à mentir, à jouer sur tous les fronts, à douter de l’autre aussi…

J’ai beaucoup aimé ce couple un poil naïf, dépassé par les événements, persuadés de tromper des malfrats aguerris, des voleurs, des tueurs de sang-froid, des dealers, les habitués du crime. Avec Tom et Anna Reed, c’est vous et moi devant cette trouvaille miraculeuse et les questions de morale, de cupidité latente. Marcus Sakey tisse une critique sociale des abus de la société de consommation d’aujourd’hui. Même si les dettes des Reed ont été engagées pour un but louable, avoir un enfant, l’auteur nous expose ce que l’argent pousse à commettre, la manière dont ce tyran pervertit les âmes et les personnes prisonniers de cet engrenage au point de mettre leur propre vie en danger.
La barrière entre le bien et le mal est bien fragile quand la monnaie y est suspendue!

Le roman aurait pu être ennuyeux si, en face de Tom et Anna, il n’y avait pas eu les braqueurs et les braqués. Pour eux, l’argent n’est rien… Juste l’objet d’une vengeance pour les uns, une question d’honneur pour les autres, et une bien mauvaise excuse pour verser le sang pour les deux.

Ce mélange de bonne fausse conscience et de thriller est efficace! Les pages se tournent à une vitesse folle, on reste ébahis devant les choix de Tom et Anna, même si un malaise plane, on tremble pour eux, tout de même. On retient son souffle dans cette course folle qui n’est plus qu’une course pour sauver sa vie.

Le seul bémol que je relève et qui a éveillé une grimace, c’est la manière dont un enfant va entrer dans la vie de Tom et Anna… Le méritait-il?

Comme d’habitude, maintenant, je suis sous le charme des écrits de Marcus Sakey. Et je suis dans l’attente de son prochain thriller!

Citations…

« La meilleure solution, c’est celle où on est encore en vie à la fin. »

« Le truc, c’est que les histoires se terminent, mais la vie continue. Tout ce que nous pouvons faire, c’est essayer de tirer des leçons de nos actes… Nous devons juste trouver notre chemin dans la partie qui se déroule après la fin de l’histoire. »

« Le monde se définit par des rapports de forces. Lorsque vous vous montrez fort, la violence n’est pas nécessaire. La menace est suffisante. Mais pour cela, encore faut-il qu’on ne vous considère pas comme un faible. »

« C’était ça la vie. On croyait comprendre les choses, savoir faire la différence entre le bien et le mal, et puis, soudain, il se passait une chose qui redéfinissait complètement notre échelle de valeurs. »

« Qu’échouer à procréer, c’était comme échouer à respirer. Les femmes enfantaient. C’est ce qui faisait d’elles des femmes. »

« Ça faisait longtemps qu’il ne l’avait pas vue si heureuse, profitant si ouvertement du moment présent. Savoir qu’il allait anéantir tout cela lui donna le sentiment qu’il s’apprêtait à noyer un chaton. »

« D’un côté, on tournait le dos au passé, de l’autre, on fonçait vers l’avenir. Et l’espace d’un moment, entre les deux, lorsqu’ils se rejoignaient, existait une image floue et tremblotante, le présent. »

« Comparé à la peur, l’élan de conscience morale était comme une légère bruine voulant faire de l’ombre à un tsunami. »

« Comment savoir ce qu’est vraiment la douleur? Est-on jamais sûr qu’on a atteint le pire? »

Note: 3/5

Blog Note 3

 

Autres romans de Marcus Sakey (les liens des chroniques de ces romans sont à voir dans la bibliographie de l’auteur): 

20 réflexions au sujet de « Marcus Sakey – Des gens bien »

  1. La Boucle est bouclée ! ça y est tu peux dire : j’ai lu tout Sakey 😉 Je sais pas si je pourrai adhérer à celui là , mais comme je ne veux pas mourir idiote, je garde ça « sous le coude »
    😀

    • J’aime ses thrillers mais j’ai un gros coup de coeur pour la trilogie des Brillants! Et je te recommande Les Brillants en prem’s! ^_^ Mon avis des 2 premiers tomes sont sur le blog, histoire de te faire une idée! 😉 Tu me diras! 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s