Downfall – Jeff Abbott

Jeff Abbott - Downfall4ème de couv’

L’ex-agent de la CIA Sam Capra est de retour.

Quand, dans un bar de San Francisco, une créature de rêve lui demande de lui sauver la vie, Sam accepte sans réfléchir.

Le voilà embarqué dans une histoire aussi trouble que dangereuse. Plongé dans ce réseau hermétique de femmes et d’hommes très puissants qui font tourner le monde, Sam devra mettre en oeuvre tout son talent pour pouvoir rester en vie.

Mon ressenti de lecture…

Sam a bien mérité ses vacances… un peu de paix et de bonheur familial!

Mais les ennuis semblent lui coller à la peau… Et cette fois-ci, c’est juste une jeune fille qui débarque dans son bar pour lui demander de l’aide!

Mais les choses sont loin d’être aussi simple et logique: Sam se retrouve à démêler les nœuds d’une trame nationale dans les plus hautes sphères, dans lesquelles pullulent des agents dormants.

Des agents sous le couvert de Monsieur et Madame tout le monde, mais qui sont prêts à tout pour avoir la belle vie et en assurer de même pour leurs enfants… quitte à vendre leur âme au Diable, ou plutôt à Bélias, un homme adorant les marionnettes, assurant son pouvoir sur celui des autres, cloisonnant minutieusement ses influences… un homme qui joue avec le feu…

Troisième volet des aventures de Sam Capra…

Décidément, il est difficile de raccrocher les gants quand on a le combat dans le corps!

Sam ne peut s’empêcher de voler au secours d’une jeune fille et, par là même, se retrouve imbriquer dans une organisation mafieuse des plus adroites, machiavéliques, assise sur le plus grand vice humain: la cupidité.

Le style de l’auteur reste le même d’un tome à l’autre et reste axé principalement sur l’action. Un style addictif, de courts chapitres en folles équipées. Une action très visuelle qui n’est pas sans rappeler le Jack Bauer de 24 heures. Même énergie, même combat entre l’intérêt « supérieur » et la préservation de sa vie.

C’est de la redite, je sais, par rapport à Adrenaline et Last Minute, mais c’est tellement vrai, car on ne change pas une recette qui fonctionne! Tous les ingrédients d’un très bon livre nous empêchent de le lâcher en cours de route: de l’action, de l’action, de l’angoisse, du suspens, des rebondissements, de l’émotion et de l’action… et encore de l’action.

L’auteur s’attaque cette fois aux réseaux d’influence qui gouvernent notre monde, les décisions d’untel ou d’untel étant soumise à ce que l’autre peut t’apporter ou en quoi il peut te nuire. La raison d’être des lobbies en quelque sorte. Plus tu as de pouvoir sur autrui et mieux tu peux influer le cours du destin en ta faveur. CQFD mais c’est bien ainsi que marche l’humain…

L’intrigue est complexe et originale dans le sens où quand, dans la réalité, le réseau d’influences nous apparaît davantage comme un état de faits et des actions au coup par coup, là, dans ce roman, ce phénomène est décortiqué, orchestré et manoeuvré par un seul individu, et nous est présenté comme un grand complot global dans le temps.

De nouveau, cette aventure nous prouve que si nous avons une famille, des personnes qui nous sont chères, nous sommes fragiles et capables de faire des entorses à nos valeurs pour les protéger, voire y renoncer!

Pas facile de garder les mains propres quand elles sont plongées dans la boue du pouvoir et de la manigance!

Sam devra se surpasser pour préserver les siens et en sauver quelques autres…

Le personnage s’étoffe lentement de volet en volet, mais ne se dévoile pas tant que ça, car trop occupé à faire face à l’avalanche d’écueils sur son chemin.

Par contre, le lecteur en apprend un peu plus sur la vie personnelle de Mila, le relais entre Sam et les patrons de la Table ronde. Et il semblerait que la relation de bonne entente entre ces deux ne soit pas du goût de tout le monde… mais chuttt, je m’avance peut-être…

Encore une fois, la magie a opéré: je reste attachée aux personnages principaux, je m’échine à ne pas perdre mon souffle à leurs côtés, je suis portée par une bonne histoire bien dosée dès le départ et je ne repose le livre qu’une fois terminé…

Et surtout, je suis impatiente de connaître la suite…

Et j’espère qu’il en va de même pour vous…

Citations…

« Qui s’agenouille encore devant qui que ce soit? C’est une tradition archaïque, qui n’a plus lieu d’être sauf en cas d’anoblissement. C’est dégradant. Cela nous rappelle qu’à une époque pas si lointaine certaines personnes appartenaient à d’autres et que leur suzerain avait droit de vie ou de mort sur elles. Cela ne remonte pas non plus à la préhistoire. »

« On ne connaît pas la peur tant qu’on ne s’est pas trouvé retenu contre son gré, totalement à la merci d’une autre personne. Je savais qu’un film d’épouvante devait défiler dans son esprit. (…) Dans ce genre de situation, on ne peut rien faire. Notre ravisseur a tout pouvoir. C’est un vrai cauchemar de capitulation. »

« (…) je dois savoir si vous prenez vos décisions sur du ressenti. (…)
Et je ne voudrais pas que vous soyez aveugle au danger parce que vous refusez d’en admettre l’existence. »

« La Table m’avait aidé à retrouver mon bébé.Il n’existe pas de meilleur moyen de s’offrir la gratitude de quelqu’un. »

« J’avais déjà tué par le passé, et il n’y a rien dans cet acte d’honorable, de glorieux ni de cathartique, même lorsqu’il s’agit de sauver sa peau ou celle d’un autre. C’est une chose terrible, qui nous hante longuement. Ça n’était pas une sensation agréable. C’était atroce, abominable, autant de sentiments négatifs (…) »

« Plus le piédestal est haut, plus il vacille facilement. »

« Un monde où les méchants se tapissaient encore dans les ténèbres, mais où, derrière leur masque de respectabilité, ils étaient plus puissants et plus riches que jamais.

Je voulais être celui qui révélerait au grand jour leur véritable visage. Pour Daniel, pour tous les autres enfants.

Holly, Glenn et Janice avaient commis l’erreur de ne vouloir qu’une belle maison, une bonne école et une grande carrière.

Pour Daniel, je voulais un monde meilleur. »

Note: 5/5

blognote parme55

Publicités

2 réflexions au sujet de « Downfall – Jeff Abbott »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s