David Creem – Tome 1: La Confrérie de l’Invisible – Richard Taleman

Richard Taleman - La confrérie de l'invisible4ème de couv’

« Bienvenue à l’Institut Californien de Parapsychologie. Cette année, nous travaillerons autour de trois grands axes: perceptions extra-sensorielles, psychokinèse et décorporation. »

À l’université de Cap Rock, les élèves qui suivent le cursus du professeur Wiseman ne sont pas comme les autres. Leur originalité? Ils possèdent tous des dons exceptionnels: télékinésie, télépathie, pyrokinésie?

L’objectif de David en s’y inscrivant: découvrir la nature de ses capacités afin d’élucider la mystérieuse disparition de son grand-père. Une quête qui l’emportera au-delà des frontières de la réalité, dans les zones insoupçonnées de l’Invisible, là où, depuis toujours, se joue le destin de l’univers.

Mon ressenti de lecture…

Bienvenue dans l’Institut Californien de Parapsychologie!

Tout est presque déjà énoncé dans cette phrase!

Nous évoluons dans une université de l’étrange et du mystère, avec la volonté toutefois d’oublier les robes de gitanes et boules de cristal pour s’ancrer dans la science.

D’ailleurs j’ai beaucoup apprécié les explications sur les perceptions extra-sensorielles, dont les passages se fondent harmonieusement dans le cours de l’histoire.

Merci! J’aurais eu du mal à poser mon fondement, pendant des heures, sur les bancs de l’école!

De jeunes adultes pourvus de dons exceptionnels sont là pour étudier, découvrir et maîtriser ces « pouvoirs ».

Des sympathies se reconnaissent et se rassemblent quand d’autres êtres plus sombres chercheront à se démarquer.

La Confrérie de l’Invisible est le 1er tome des aventures de David Creem et, en tant que tel, est un roman de présentation des personnages s’inscrivant dans un univers d’aventures et de quêtes.

David Creem est hanté par des rêves dans lesquels son grand-père, disparu quelques années auparavant, communique avec lui et le met en garde contre un individu maléfique, le Voleur d’âmes.

Et David se sent investi d’une mission, découvrir le destin de son grand-père, l’identité de ce voleur malsain et vicieux… et le vaincre.

Le panel de ses amitiés est large: le playboy de service, Robert; Louise, handicapée par un grave accident; et la belle Alice. Trois personnalités différentes avec trois dons différents pour enrichir le tableau, qui vont s’unir pour empêcher que la quête de David ne soit un combat solitaire. Deux filles, deux garçons, pour laisser également le champ libre à quelque histoire d’amour tumultueuse et varier les points de vue.

Le lecteur les découvre peu à peu… peut-être trop peu pour éprouver une totale empathie dès le départ mais cette approche reste toutefois prometteuse!

Le professeur Wiseman suit cette petite troupe avec une relative complaisance. Il a connu Georges Creeme, le grand-père, et il faut dire également que le mystère entourant sa mort le titille sérieusement et qu’il n’est pas contre quelques petites expérimentations!

Bien entendu, cette saga n’évitera pas les fatales comparaisons avec le monde de Poudlard, Harry Potter et ses amis.

Comparaisons justifiées en partie, même si les protagonistes sont plus âgés, décomplexés et dans un environnement moins sage, entre vitesse, drague, drogue, et son cortège d’excès potentiels!

D’autres références livresques ou cinématographiques viennent également à l’esprit… mais toutes de qualité!

A mon sens, on quitte quelque peu la cible Young Adult du roman lorsque la vie de son physicien de grand-père, Georges, arrive sur le devant de la scène, avec ses voyages dans le temps, les lois tortueuses du fameux continuum espace-temps et de nouvelles questions qui se posent avec la confrontation avec un autre savant, Ackermann.

L’intrigue se corse, le questionnement scientifique se pose, le suspens et l’envie de savoir naissent.

En définitive, c’est une lecture agréable, entre la fantaisie des dons psychiques et un encadrement scientifique réaliste, un peu trop lente à mon goût mais, je le répète, c’est un tome de présentation. Donc j’attends de découvrir la suite pour me forger une opinion ferme, le final de ce roman aillant attiser furieusement ma curiosité!

Citations…

« Nous avons tous une part d’ombre. Certains la connaissent, d’autres pas, et au fond peu importe. L’important est qu’elle existe. Qu’elle a un sens. Les capacités qui nous ont été octroyées constituent une réponse. Comme un anticorps à cette souffrance. Que vous le vouliez ou non, c’est ainsi. »

« On ne change pas une équipe qui gagne. Même si c’est un ramassis de têtes de mule. »

« Satan intervient rarement en personne. Il préfère envoyer ses suppôts. Au demeurant, Dieu fait pareil. Il se sert de ses anges. »

« Le futur n’est jamais figé. C’est une multitude de possibles qui dépend de la façon dont s’enclenchent d’autres possibles. »

Note: 4/5

blognote 45

Olivier DescosseBibliographie de l’auteur: ICI

Publicités

6 réflexions au sujet de « David Creem – Tome 1: La Confrérie de l’Invisible – Richard Taleman »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s