Les gardiens de Dieu – François-Xavier Cerniac

François-Xavier Cerniac - Les gardiens de Dieu4ème de couv’

Mars 2013. Philippe Mezzo disparait de l’hôpital où il a été admis après une tentative d’empoisonnement. Un an après cette disparition, Claire, sa petite amie fiancée, aperçoit l’avis de recherche lancé pour retrouver un homme soupçonné de plusieurs meurtres. A chaque fois, les victimes ont été assassinées après avoir été torturées dans une église. Lorsqu’elle découvre le portrait de ce suspect, Claire n’a aucun doute: il s’agit de Philippe. Lancée à sa recherche, la jeune femme va nager en eaux troubles, entre agents gouvernementaux, sociétés secrètes et expérimentations scientifiques obscures. Tous n’ont qu’un objectif: découvrir le « Mystère de Dieu ». Et certains secrets ne sont vraiment pas à mettre entre toutes les mains? Meurtres rituels, expériences scientifiques et mystères ésotériques: quel est le prix de la vie?

Mon ressenti de lecture…

Les gardiens de Dieu est la suite de Memoria. Et si j’ai aimé Memoria, je peux affirmer sans conteste que j’ai adoré Les gardiens de Dieu. Nous retrouvons Claire qui a survécu à la traque de Déli, mais au prix de la disparition de son petit ami, Philippe. Claire est en profonde dépression, n’a plus goût à rien. Jusqu’à ce qu’un message la réveille de sa léthargie morbide: « Ne recommencez pas, il a besoin de vous. » Jusqu’à ce qu’un portrait robot d’un éventuel assassin ressemblant trait pour trait à Philippe circule. Sauf que ce personnage censé être dangereux ne s’appelle pas Philippe, mais Michael Besse. C’en est trop. « Il » ne peut être que son amour absent. Et « il » ne peut être un tueur. Animée d’une énergie nouvelle, Claire, avec son amie psy, Astrid, se lance à la recherche de Philippe-Michael. Mais elle ne se doute pas un seul instant des dangers auxquels elle va s’exposer. Elle ne se doute pas un seul instant que le passé de son petit ami est loin d’être simple et banal. Va-t-elle réussir? A quel prix? Et que vient faire son père au milieu de cet imbroglio? Retrouvera-t-elle le seul homme ayant réussi à trouver le chemin de son cœur et de sa vie? En quoi son homme serait-il mêlé à ces meurtres sordides et rituels qui semblent annoncer l’Apocalypse? Je disais donc que si Memoria était bon, Les gardiens de Dieu est excellent! François-Xavier nous entraîne dans une intrigue touffue, compliquée et effrayante et entr’ouvre la porte des sectes. Et pas n’importe laquelle, L’ordre du Temple Solaire… secte ayant défrayée la chronique par ses suicides collectifs, ou supposés tels, dans les années 1990. Donc, inutile de vous dire que le sujet est très bien documenté, cite des personnages ayant réellement existé et forme à partir de ses zones encore plongées dans l’ombre le point de départ d’une théorie mafieuse crédible et encore plus angoissante que la réalité ne l’est. Mêler la réalité et la fiction pour en sortir une histoire aussi bien ficelée est un exercice pas évident du tout mais je dois dire que j’ai été bluffée dans l’audace et la dextérité de l’auteur. Y entremêler un brin de géo-politique, l’expérimentation médicale humaine? Un cocktail parfait pour rendre cette lecture particulièrement jouissive! Inutile de vous dire que vous ne pouvez pas lâcher ce livre avant la dernière page! Entre l’enquête en cours et les flashbacks de la vie d’un certain Yann au sein d’une secte, difficile de reprendre son souffle! Je ne vois aucune fausse note à ce roman… Au-delà de l’histoire de Claire et Philippe, de nombreuses questions nous agitent et nous poussent également à réfléchir sur la société, les sectes, les gouvernements, les armes, les complots… Une lecture riche et enrichissante, tout autant que distrayante… Ben alors? Qu’est-ce que vous attendez?

Citations…

« Elle s’écorchait un peu plus à chaque accident de la vie et luttait malgré tout pour rejoindre un horizon qui toujours s’évanouissait. »

« Rien à faire. Plus elle souhaitait contrôler ses émotions, plus elle s’engluait dans un affolement irrationnel qui l’effrayait. »

« Si elle avait apprécié sa compagnie, elle ne souhaitait surtout pas aller plus loin. Juste envie de parler. Mais un homme ne parlait jamais très longtemps. »

« Elle se bloquait et haïssait tout ce qui pouvait lui amener du plaisir. Claire ne comprenait plus rien à cette vie, à ses émotions, elle se cachait ses peurs, ses peines, ses douleurs, elle se coupait de toute relation aux autres, de toute affection, de toute main tendue vers elle. »

« Elle voulait disparaître. Tout lui paraissait insupportable. Les journées s’empilaient les unes sur les autres, et le fardeau de l’existence pesait de plus en plus. Un chagrin irrépressible s’intensifiait. L’appréhension du lendemain devenait alors trop étouffante. »

« Sa vie de flic lui avait retiré ses nuits. »

« Vous vous investissez au-delà de ce que vous devriez. Quand vous vous en apercevez, il est trop tard, vous avez tout perdu. Même le sommeil… »

Note: 4/5

blognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmenot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s