Un Corse à Lille – Elena Piacentini

Eléna Piacentini - Un Corse à Lille4ème de couv’

Pierre-Arsène Léoni vient d’intégrer la P.J. de Lille, après s’être forgé une réputation de dur à cuire à Marseille.
A peine est-il installé qu’une drôle d’affaire se présente: Stanislas Bailleul, chef d’entreprise, a été retrouvé mort dans son bureau après avoir disparu pendant une dizaine de jours.

Le tueur a tracé une croix sur le torse de sa victime et dessiné un sourire au marqueur rouge.
Cette mise en scène laisse le commandant et ses adjoints perplexes.

Stanislas Bailleul ne semblait pas très apprécié de ses employés. Mais quand d’autres chefs d’entreprises sont enlevés, torturés et assassinés, Léoni s’interroge: rackets, crimes mystiques ou règlements de compte?

Mon ressenti de lecture…

Mon amie Marie-Claire m’a offert le Cimetière des chimères, gentiment dédicacé par l’auteur.
Et comme nous parlons d’un personnage récurrent, j’ai eu envie de démarrer la découverte par le tout premier volet de ses aventures: Un Corse à Lille.

Pierre-Arsène Léoni est un flic corse… parachuté à Lille. Il arrive avec armes et bagages… et sa grand-mère au grand cœur, à la vitalité débordante, et au parler corse dépaysant! L’homme est carré, droit dans ses bottes et un peu abrupt… mais juste! Et ça, les gens du nord aiment!
C’est ainsi que sa nouvelle équipe s’adapte rapidement à ses méthodes pour mener les enquêtes auxquelles elle se retrouve confrontée, et c’est avec P.A que nous apprenons également à les connaître, et à les apprécier.

J’ai beaucoup aimé Un Corse à Lille, cette prise de contact avec P.A et son équipe est emplie de potentiel et augure de futures aventures trépidantes et un attachement certain pour les vies personnelles de chacun, tant ils sont différents des uns des autres!

Dans cette approche, nous abordons le milieu du coaching et de l’éthique inhérente à cette profession et de ses dérives.

Ou comment peut-on contrer, adapter, transformer ou manipuler la psyché de l’individu? Peut-on sans vergogne user de stratagèmes pour contraindre autrui? Et un coach a-t-il le droit et le pouvoir de jouer avec les esprits qu’il estime tordus?

Nous avons aussi des prostituées qui disparaissent et une stagiaire policière qui va enquêter en sous-marin, plonger un de ses collègues dans les affres de l’angoisse.

De troublantes disparitions de prostituées et des morts rituelles de personnages antipathiques… une course contre la montre, une certaine pression pour boucler l’affaire au plus vite car des vies sont en jeu. Une équipe sur tous les fronts, soudée dans sa complémentarité.

Un Corse qui s’adapte étonnement rapidement à son nouvel environnement. Le tout offre un premier roman de facture classique mais de qualité, au ton énergique et savoureux, un tremplin pour suivre ce Corse à Lille, pour être à ses côtés dans les prochaines enquêtes!

Une très belle découverte d’un auteur français que je prendrai grand plaisir à suivre!

Citations…

« La méchanceté, précédée de la bêtise, ce couple immonde et malodorant, lui tordait toujours les tripes. »

« (…) il n’y a pas de situation désespérée, juste des hommes qui désespèrent. »

« Rien que de la boue, un magma de pulsions reptiliennes ou au mieux limbiques, qui nous renvoyaient au miroir des premiers âges. »

« Dors, mon ange, je te souhaite les rêves qui sauront dessiner des sourires à tes nuits. »

« Le cœur de cette femme est au pôle Nord et le voyage est trop long et périlleux pour que quiconque se risque à tenter l’aventure pour y planter un drapeau. »

« Dans la réalité, c’est manger ou être mangé et moi, je préfère être mariée à un carnivore plutôt qu’à une gentille petite souris. »

« Il y a une catégorie d’êtres humains qui se sentent plus forts lorsque les autres sont à genoux, des voleurs d’âmes, des vampires, voilà ce qu’ils sont. Ces personnes ont pour moi une valeur négative à l’inverse de ceux qui donnent, qui réchauffent, qui créent, qui aiment tout simplement. »

Note: 4/5

blognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmenot

Publicités

8 réflexions au sujet de « Un Corse à Lille – Elena Piacentini »

  1. Un Corse à Lille…. c’est ce qu’on aurait du dire si ton Chouchou était monté dans le Nord pour te rejoindre ?? 😆

    Je garde ça en mémoire (le titre du livre) pour plus tard 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s