Wolf – Jean-François Thiery

Jean-François Thiery - Wolf4ème de couv’

Berlin-Est, 1962… Un mur sépare deux mondes. Cette barrière protéiforme est partout. Elle court sur le bitume des rues berlinoises, plonge dans les eaux de la Spree, saccage les forêts, ampute les lignes de métro.

Certains la croient infranchissable, tandis que d’autres continuent à espérer.

Wolf est un adolescent promis à un grand avenir dans la patrie socialiste, il appartient au mouvement des Pionniers.

Pourtant son regard est tourné ailleurs, vers l’Ouest, vers Ruth, sa petite amie. Quand elle l’engage à fuir avec ses proches, il hésite. Le devoir patriotique est si peu en harmonie avec les sentiments amoureux, surtout quand les policiers de la STASI donnent le ton. La décision est difficile, la fuite est une gageure, et le succès reste très hypothétique.

La voie est semée d’embûches, mais le jeune Wolf devra apprendre que les obstacles les plus redoutables ne sont pas toujours les canons des fusils; ils prennent parfois l’aspect diaphane des fantômes du passé, celui des souvenirs que l’on croyait disparus à jamais.

Entre fuite vers l’avenir, et recherche de ses origines, le pionnier Wolf va découvrir que ce chemin vers la liberté peut avoir un goût bien amer. Les enjeux sont-ils à la mesure du risque ? Nous vous laissons le soin de l’apprécier…

Mon ressenti de lecture…

Une petite trentaine de pages pour découvrir Rolf Wolf, le personnage principal de Thérapie en sourdine et L’affaire Cirrus.

Le célèbre Rolf Wolf, commissaire et personnage attachant par sa droiture, son professionnalisme et le mystère qui l’entoure.

Avec ce court roman, une fenêtre s’ouvre sur le passé, son passé, sur Berlin Est en 1962, au début de la détente de la Guerre Froide, d’un côté de ce mur, cette cicatrice héritée de la Seconde Guerre Mondiale.

Ce mur longtemps réputé infranchissable mais que beaucoup n’auront de cesse de défier et de vaincre pour goûter à la liberté agitée comme un Eldorado à l’Ouest.

Entre patriotisme socialiste et le règne par la terreur et la délation de la STASI, police politique, il en est qui abandonne leurs attachements idéologiques pour juste pouvoir vivre en paix.

C’est ce que le jeune Wolf va expérimenter: de son choix dépend son destin, même au prix de sacrifices…

Trop court.

Trop vite lu.

Je n’aime pas les romans trop brefs, j’ai eu maintes fois l’occasion de le répéter.
Mais même si je reste toujours sur ma faim, je dois bien avouer que j’ai vécu cette incursion en Allemagne de l’Est de manière intense et puissante.

En quelques pages, l’auteur nous dévoile un pan du passé de Wolf, certes, mais nous offre également les clefs pour comprendre avec fulgurance la raison de tant de fuites, souvent suicidaires, de l’autre côté, vers un mirage ou un rêve peut-être, mais loin de la peur dans tous les cas.

Mon plaisir et mon attachement livresques ne se démentent pas, je me suis attachée au personnage de Wolf, avec qui le voyage ne fait que débuter!

Et son passé est suffisamment riche pour ouvrir d’autres fenêtres sur le passé, en marge de ses enquêtes actuelles…

Et j’espère bien le poursuivre avec un roman plus… loooong! N’est-ce pas Môssieur Thiery!?!

Citations…

« Les prisons de la STASI sont pleines de gens qui ont été trop bavards… »

« Son nom est Wolf, Rolf Wolf. Ne l’oubliez pas! Ce garçon a un grand avenir devant lui. »

Note: 5/5

blognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parme

Publicités

3 réflexions au sujet de « Wolf – Jean-François Thiery »

  1. Un pilote qui nous fait découvrir Wolf alors qu’il nétait qu’un jeune homme… j’ai beaucoup aimé ! Il faut dire que je suis fan de cet auteur et que j’attends impatiemment une nouvelle enquête de Wolf avec si possible Aphrodite Pandora and Co.
    Bonne lecture à tous et à toutes …

  2. Merci Karine ! 🙂 Et oui, c’est promis, le prochain sera plus long ! 🙂
    WOLF est un pilote destiné à faire découvrir un auteur et un univers à un prix modique. Il est même offert dans le cadre de dédicaces. Il est nécessairement ramassé.
    Mais le suivant sera plus conséquent. Croix de bois, croix de fer… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s