Memoria – François-Xavier Cerniac

François-Xavier Cerniac - Memoria4ème de couv’…

Observée, traquée, isolée… Depuis son réveil à l’hôpital, Claire a basculé dans un véritable cauchemar. Elle se rappelle juste avoir aperçu une silhouette menaçante dans son appartement avant de s’écrouler. Aujourd’hui, en découvrant les bandages autour de ses poignets tailladés, la jeune femme soupçonne que la mort de son père, neurochirurgien, a été maquillée en suicide. Claire est-elle poursuivie par le même tueur? Que cherche-t-il? Et comment se défendre contre un ennemi parfaitement invisible? Au fil des jours, les morts s’accumulent et des enfants sont atteints par un mal étrange.
Claire n’a pas d’autre choix que de se plonger dans un douloureux passé. Et au bout du chemin, se trouve la vérité. Terrifiante.

Mon ressenti de lecture…

C’est le premier livre que je lis de FX Cerniac, Le tombeau du phénix m’attendant gentiment dans ma PAL.

C’est une plume agréable, sans fioriture, rythmée par des chapitres courts et précis dans les descriptions médicales.

L’intrigue de base est sympa mais manque un peu de complexité, à mon sens. J’ai deviné bien trop tôt les tenants et les aboutissants.

Les recherches scientifiques et le travail de Victor sont un sujet passionnant, vont bien au-delà de la simple romance et auraient mérité une place plus prépondérante et imbriquée dans le nœud de l’histoire. Le parcours de cet homme nous questionne bien évidemment sur l’éthique et ses débordements, sur la priorité entre l’être humain et l’avancée scientifique. Sujet passionnant qui ne trouve pas une réponse si évidente que cela, en toute conscience.

On peut suivre les deux protagonistes principales en parallèle, par l’alternance des bonds dans le passé et du présent, jusqu’à la confrontation finale et les ultimes révélations.

Déli et Claire sont deux femmes aux antipodes l’une de l’autre, mais elles partagent un homme, la clé de leur vie et destin. Deux personnages au passé lourd, qui décident chacune de faire exploser la vérité. Et Déli est un exemple magistral de vengeance tenace et aveugle, qui n’hésite pas un instant à éliminer tous les obstacles!

Il est passionnant de voir leurs chemins empruntés se croiser dans la mort, le machiavélisme et l’horreur.

Et pour se clôturer en demi-teinte, avec des « si » et des « pourquoi ».

Parce que « la détresse d’un homme avait modifié le cours de l’existence de deux petites filles » et qu’elles ne sauront jamais ce que la vie, à la bonne place, leur réservait.

Parce que le choix de Victor a entraîné bien plus que cela, que son obsession pour ses expérimentations a éveillé certainement l’intérêt de personnes pas très respectables…

Parce que Philippe a disparu…

Mais pour éclairer ma lanterne, il me faudra attendre le prochain livre!

Citation…

« Il avait suffi d’une petite minute pour le quitter, mais sa vie ne lui suffirait pas pour oublier leur histoire. »

Note: 3/5

blognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmenotblognote parmenot

Publicités

16 réflexions au sujet de « Memoria – François-Xavier Cerniac »

  1. Que j’aime lire tes ressentis !! Ils rejoignent très souvent les miens que je ne sais pas aussi bien exprimer ! Comme toi en attente du 3ème !!

  2. Beau ressenti chère Karine, il m’a remis en mémoire certaine questions que je m’étais posées lors de la lecture de ce titre. Mais sans doute ai-je été plus indulgente que toi parce que considérant que c’était un premier roman…

    • Aaarrff, j’ai perdu de vue ce fait! J’essaie toujours de citer le roman dans la biblio d’un auteur et là, j’avoue, j’ai zappé que c’était un 1er roman! 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s