Samuel Gance – La chapelle des damnés

Samuel Gance - La chapelle des damnés4ème de couv’

Ivo Varmon, un archéologue en pleine dépression suite à un drame familial, choisit de partir sur les routes de France pour tenter d’oublier. Il est vite rattrapé par son instinct quand, au détour d’une forêt profonde, il découvre ce qu’il croit être une petite chapelle perdue. Bien décidé à fouiller dans ce bâtiment qui l’intrigue beaucoup, il s’installe dans le village voisin, peuplé de personnages au comportement étrange…

Mon ressenti de lecture…

Ivo Varmon, archéologue passionné, a perdu son épouse et goût à la vie. Il veut s’oublier et quoi de mieux qu’un nouveau mystère venu du fin fond des âges? C’est ainsi qu’il se retrouve perdu dans le Cantal, au hasard des chemins, et découvre une étrange bâtisse isolée dans les bois qui réveille son instinct et se fait fort d’en découvrir les secrets. C’est ainsi qu’il se mêle aux habitants d’un obscur village d’un autre temps, qu’il va tomber sous le charme d’une jeune femme originale et révéler au jour d’horribles peintures de scènes de tortures et de mises à mort… La Chapelle des damnés est un roman ésotérique court mais bien rythmé. On est aux côtés d’Yvo en permanence, du début en dépression, en exaltation, excitation, angoisse, peur, paranoïa ou clairvoyance. Et le nombre restreint des personnages crée une ambiance de huis clos qui alimente une angoisse sans cesse croissante. Jusqu’à la fin, on s’interroge: est-ce Ivo qui sombre dans une dépression et verse dans une folie latente nourrie par son obsession de chercheur ou ses étranges découvertes sont-elles plus vivantes et terribles que de simples artefacts exhumés du passé? La psychologie du personnage est très bien travaillée: elle n’est pas exposée, on la vit et la devine au fil de l’histoire, d’où l’incertitude et le doute qui sont nôtre et ne s’effacent que dans les dernières pages. L’intrigue est prenante et angoissante mais aurait mérité, à mon sens, plus de développements dans un roman plus long. En tout cas, la fin est sombre et effrayante à souhait! J’ai beaucoup aimé ce roman sur les mystères enfouis dans les campagnes profondes, les cultes sataniques, et l’évolution de la personnalité du personnage principal rajoute de la densité et du plaisir à cette lecture. Une belle découverte et un auteur à suivre!

Une citation…

« L’âme claudiquante, il n’avait pas encore trouvé la béquille qui aurait pu lui permettre de retrouver cette forme d’aplomb dont il avait tant besoin pour poursuivre sa route. »

Note: 4/5

blognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmenot

Publicités

10 réflexions au sujet de « Samuel Gance – La chapelle des damnés »

  1. J’ai lu le début de ta chronique en diagonale parce que je vais le lire bientôt, mais j’ai lu la suite avec avidité parce que je voulais absolument savoir ce que tu en pensais !
    Me voilà rassuré et titillé encore davantage 😉

  2. Ping : "J’ai beaucoup aimé ce roman sur les mystères enfouis dans les campagnes profondes, les cultes sataniques, et l’évolution de la personnalité du personnage principal rajoute de la densité et du plaisir à cette lecture." Livreenvie Black

  3. Je savais que je ne devais plus cliquer sur tes chroniques 😀 Voilà, encore une envie que j’ai envie d’assouvir ! Faut arrêter de me donner l’envie ♫ l’envie d’avoir envie ♪

    Karine, je vais m’empresser de le noter… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s