Rémanence – Jérôme Camut & Nathalie Hug

Rémanence - Jérôme Camut & Nathalie Hug4ème de couv’

Comment grandir quand on a connu l’horreur ? Il y a 15 ans, deux enfants s’échappaient des geôles du plus dangereux des criminels qui disparaissait après avoir mis la France à feu et à sang. Clara et Louis sont aujourd’hui adultes mais le vernis de leur existence se fissure. L’emprise de Kurtz a profondément gangrené leurs esprits .Insidieusement, le chaos s’installe. Les voix de l’ombre se font entendre à nouveau.

Ressenti de lecture…

4ème et dernier tome des Voies de l’ombre… Là, c’est une coupure avec les précédents épisodes, une action centrée sur Claire et Louis, les enfants échappés, avec quelques années de plus, sans grand lien avec l’univers de Kurtz, si ce n’est les séquelles que traînent ces deux personnages. Le fil conducteur reste le personnage d’Andreas, qui, sorti de prison, veut retrouver son rôle idéalisé de père, mais n’a toujours pas fait la paix avec Kurtz, ni lui-même. Une grande déception… cette histoire ressemble une banale fuite en avant à la Bonnie and Clyde, de deux êtres paumés qui pourraient très bien ne jamais avoir croisé le chemin de Kurtz… Avec l’intervention de deux flics sans grande envergure, histoire de pimenter cette fuite et de replonger dans le passé de l’affaire Kurtz. Seulement là, cela nous conforte juste dans la certitude que Kurtz a laissé une empreinte en chacun de ceux qu’il a intégré à son œuvre. Qu’à l’exception d’Erwan, aucune de ses victimes ne s’en est sortie proprement. Et lui, on ne l’oublie pas par le rappel, à la fin du livre, de sa doctrine à travers certains extraits de ces carnets… Le devenir de son œuvre, le destin de ses chiens… cela reste dans le flou… Comment trouver crédible que Kurtz ait abandonné toute prétention, toute ambition? Les auteurs nous offre juste un semblant de morale avec l’assassinat de Kurtz par Andreas… le « petit père » est tué… A lire en marge des 3 premiers tomes, c’est banal et assez insipide. A lire dans la continuité, c’est décevant. C’est dommage, il y avait matière à terminer en beauté…

Citations autour de Rémanence – Jérôme Camut & Nathalie Hug

Note: 3/5

blognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmenotblognote parmenot

Publicités

8 réflexions au sujet de « Rémanence – Jérôme Camut & Nathalie Hug »

  1. Tsss tu en dis trop sur l’histoire 😉
    On ne peut apprecier cet épisode qu’en le prenant à part de la trilogie. ça n’a effectivement pas la force des autres romans, mais j’ai apprecié cette évolution de personnages annexes. Intéressant sans etre marquant

  2. J’ai donc eu la chance de le lire des années après les 3 autres alors.
    Et s’il n’a pas le puissance des tomes précédents, il a la l’avantage de clore cette série. Il apporte même une certain cohérence . Il lève le voile sur ce côté sombre qu’on a tous en nous, Il fallait un le point final à cette série terrifiante et génialissime pour que l’on puisse nous aussi faire notre deuil de Kurtz..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s