Le premier sang – Sire Cédric

Le premier sang - Sire Cédric4ème de couv’

Un couple, fier de sa réussite, dîne en tête à tête dans une élégante maison de Marnes-la-coquette. Alors qu’ils dégustent en silence des sushis, Madeleine, se met à saigner d’une joue. Une plaie béante lui déchire peu à peu le visage, sous le regard horrifié de son mari.

Pendant ce temps, Eva Svarta, l’héroïne de De fièvre et de sang, décide de se lancer sur les traces de son père, l’assasin, entre autres meurtres épouvantables, de sa mère et de sa soeur jumelle; tout cela sans avoir l’autorisation de sa hiérarchie. La découverte du corps profané et incendié d’un « gros » dealer de banlieue déclenche une enquête officielle à laquelle elle va prendre part en compagnie du lieutenant Leroy et plus tard du commandant Vauvert

Eva est prise entre plusieurs feux : sa détermination et son sens de l’anticipation suffiront-ils à la protéger des autres comme d’elle-même?

Les plus grandes terreurs naissent dans l’enfance et prennent racine au plus profond de nous. Qu’est-ce qui les fait resurgir? Sommes-nous tous capables de les surmonter?

Mon ressenti de lecture…

Inutile de rappeler ici qu’il faut avoir lu De fièvre et de sang avant Le premier sang. Sire Cédric nous offre ici les nouvelles aventures, entre Paris et le sud-ouest, d’Alexandre Vauvert et d’Eva Svärta. Au début, je suis restée un peu décontenancée par son évolution d’écriture: L’horreur est toujours présente et glaçante… mais largement moins sanglante, tissée sur une base plus classique de thriller que dans De fièvre et de sang. Le rythme est trépidant, rapide, sans temps mort. J’ai adoré les flashbacks astucieusement glissés par petites touches, pour nous permettre de faire le lien entre les différentes victimes et de découvrir les origines de leur destin commun. le puzzle s’assemble de lui-même, avec une grande facilité et fluidité. J’ai aimé également l’évolution des personnages, on apprend à mieux les connaître, on y retrouve une Eva, totalement borderline, retranchée à l’extrême au fond de sa carapace, d’autant plus qu’elle se sent désespérément vulnérable, obstinée dans son obsession de retrouver son père et dans son refus de l’autre, d’Alexandre… Alexandre, amoureux, impuissant à franchir les murailles qui entourent Eva et qui tente d’apprivoiser le surnaturel ambiant. Sire Cédric nous plonge dans le domaine des sorciers et de la magie noire (… ou rouge!) avec une adresse terrifiante, qui captive dès la 1ère page… jusqu’à la dernière! L’apothéose avec la confrontation entre Eva et son père nous laisse sur notre faim… quelques réponses, encore des incertitudes… tout n’est pas encore résolu… c’est volontaire, c’est habile… et cela donne envie de lire la suite!!! J’ai adoré ce livre… mais un peu moins que De fièvre et de sang, dont le style était plus original… Cela reste du grand Sire Cédric, il confirme son génie amorcé dans ses premiers écrits!

Note: 4/5

blognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmenot

Publicités

9 réflexions au sujet de « Le premier sang – Sire Cédric »

  1. Que j’ai aimé ce livre waouh!!!! Je te félicite pour la création de ce blog!!! J’y serai présente en tout cas!!!

  2. L’enfant des cimetières a été une révélation pour moi ! J’ai lu rapidement derrière De fièvre et de sang … Celui-là m’attend dans ma PAL … Je devrais passer un excellent moment ! Nous en reparlerons de toute façon …

    • Pfff, j’ai L’enfant des cimetières dans ma PAL, mais j’ai été bête et disciplinée, j’ai suivi les conseils de Sire Cédric et ai démarré avec De fièvre et de sang… Il paraît que ce n’est pas gênant, heureusement! Et oui!!! On en reparlera! 😉

  3. Je trouve que le personnage d’Eva Svarta est vachement bien campé. Sire Cédric a trouvé là une héroïne à laquelle on s’attache malgré ses fêlures et même grâce à ses failles. Alexandre Vauvert est pas mal non plus. Comme vous sans doute, j’ai aimé le Sire Cédric fantastique.. Mais là je trouve qu’il a su parfaitement diriger son écriture vers le thriller et il y bien maitrisé son intrigue policière. Vivement la suite, et ton avis ne fait que raviver notre impatience.

  4. Ping : La mort en tête – Sire Cédric | Livrenvie – Black Kat's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s