L’ombre de Janus – Laurent Scalese

L'ombre de Janus - Laurent Scalese4ème de couv’

Le corps mutilé d’une jeune femme est retrouvé dans son appartement. L’assassin lui a coupé la langue et a signé en lettres de sang sur sa peau : Janus. Versailles est sous le choc. Peu de temps après, un deuxième crime est commis. L’enquête, confiée à deux hommes qui se détestent, le commissaire Legac et le commandant Jacques Favreau, piétine. Un troisième meurtre se produit. L’atmosphère s’alourdit d’autant plus que le fou se met à narguer le commissaire en lui adressant des charades aussi perverses que démoniaques. Cet étrange comportement déroute les spécialistes des tueurs en série : le meurtrier paraît manipuler les enquêteurs comme des pions sur un échiquier.

Mon ressenti

L’ombre de Janus est le second roman de Laurent Scalese, qui s’est fait connaître avec Le Samouraï qui pleure (polar sur la mafia japonaise). Modestement catégorisé « Suspense », c’est bien plus qu’un roman à suspense ou même un policier, c’est un véritable thriller. Du début jusqu’à la dernière ligne, on est tenu en haleine par une intrigue très bien ficelée. De retournements de situation en rebondissements, bien malin celui qui aura pu deviner l’identité du serial killer. D’autant que le dénouement est très surprenant. Laurent Scalese nous offre un florilège de personnages attachants et à la psychologie fouillée. Et il confronte deux visions de la police française en la personne du commandant Favreau et du commissaire Legac, tous deux entraînés dans un partenariat involontaire et subi pour essayer de démasquer un criminel en mal de reconnaissance. L’un, de la vieille école, vrillé à des a priori obsolètes, imbu de sa supériorité de flic, méprisant et méprisable. L’autre, ouvert d’esprit, tourné vers les nouvelles méthodes appliquées aux Etats Unis, le profilage et l’étude de la psyché criminelle, et qui ne sous-estime en rien la propension au mal de l’individu. Ce thriller est très bien documenté, à tous niveaux, notamment en ce qui concerne le système judiciaire français et avec quelques anecdotes historiques sur certains lieux de Paris. En bref, ce livre est un véritable bonheur livresque!

Note: 4/5

blognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmeblognote parmenot

Publicités

2 réflexions au sujet de « L’ombre de Janus – Laurent Scalese »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s